Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
Etiquetage cannabis – sceau officiel sur emballages trompeurs
Auteur: Micha  08/01/2018 - 12:25:00

La production, la vente et l’exportation de cannabis médical sont strictement réglementées. Pourtant, les patients sont moins avertis que les consommateurs récréatifs au sujet du contenu et de l’origine de leur cannabis médical. Pourquoi en est-il ainsi, et comment la situation peut-elle être améliorée ? 

Bien que la production, la vente et l’exportation de cannabis médical provenant du Canada et des Pays-Bas soient strictement et complètement réglementées, la seule information disponible aux patients canadiens, allemands, tchèques et néerlandais est généralement la teneur en THC et en CBD. Ces valeurs sont clairement établies jusqu’au dixième d’un pour cent, mais pour plusieurs variétés, on ne connaît ni le patrimoine génétique ni le profil des cannabinoïdes ou des terpènes. 

Les consommateurs récréatifs sont mieux servis

Dans certains Etats américains, aux Pays-Bas et au Canada, les consommateurs récréatifs sont souvent mieux servis puisque les endroits où ils s’approvisionnent – coffeeshops et dispensaires – fournissent le nom des produits et en toute logique, ils les soumettent volontairement à des tests pour déterminer leur teneur en terpènes et cannabinoïdes les plus courants.

Jusqu’à présent, rares sont les gros producteurs de cannabis médical qui fournissent des profils si détaillés. Pourtant, certains cannabinoïdes comme la CBD-V (cannabidivarine), la THC-V (tétrahydrocannabivarine) et d’autres substances retrouvées dans la plante de cannabis jouent un rôle thérapeutique de plus en plus important.

En Allemagne, par exemple, les épileptiques ne connaissent toujours pas lesquelles des 18 variétés offertes sont à haute teneur en CBD-V. Or, ce sont ces variétés qui s’avèrent efficaces contre les crises et qui permettent depuis des années à des patients comme Tara O‘Connell d’en retirer des bienfaits.

Noms créatifs, information absente

Comme les agences de cannabis néerlandaises et canadiennes n’ont pas voulu garder les anciens noms de variétés lorsqu’elles ont présenté leur programme de cannabis médical, les fabricants ont été contraints d’inventer des noms pour leurs produits dans le cadre du processus de demande de licences.

Ces noms inventés ne fournissent aucun détail sur les effets ni le goût des variétés. Comme il est très rare pour les producteurs autorisés de fournir des profils complets, les patients de programmes gouvernementaux de cannabis ne connaissent que les teneurs en THC et en CBD.

Pourquoi l’identification des variétés est-elle importante ?

En revanche, l’identification des variétés indique leur proportion génétique de sativa et d’indica, et fournit bien d’autres renseignements, ce qui donne aux patients certains points de référence.

Les patients allemands versés en informatique peuvent faire des recherches et découvrir que la variété appelée « Princeton » de Tweed est en fait la « Ghost Train Haze », et que la « Hindu Kush » est vendue en pharmacie sous le nom de « Bakerstreet ». Pour ces variétés de pharmacie qui sont aussi offertes au Canada et aux Etats-Unis pour usage récréatif, des sites et forums sur le web fournissent généralement les profils recherchés, en anglais.

L’entreprise Pedanios ne fournit aucun renseignement sur le patrimoine génétique ni les contenus en cannabinoïdes ou en terpènes des six variétés Pedanios qu’elle importe et vend en Allemagne. Les noms fournis ne révèlent que le ratio THC/CBD (par ex. Pedanios 22/1) ; les variétés originales et les autres substances contenues ne sont pas mentionnées, ou demeurent inconnues.

Ni les docteurs ni les patients ne savent comment la reprise de Pedanios par le producteur canadien Aurora affecte les propriétés des variétés qui étaient à la base produites par Peace Naturals.

Une chose est certaine, la saveur et l’odeur de ces variétés ont changé depuis la reprise, mais les teneurs en THC et CBD sont demeurées les mêmes. Il est tentant d’émettre l’hypothèse que ce qui est vendu n’est pas vraiment une variété précise de cannabis médical, mais plutôt une marque.

La confusion se fait encore plus grande lorsque l’on découvre que Peace Naturals, ancien producteur de Pedanios, sortira prochainement ses propres produits dans les pharmacies allemandes.

Bedrocan

La situation est quelque peu meilleure aux Pays-Bas. Le producteur Bedrocan publie l’information concernant le patrimoine génétique et les profils des variétés anciennes. Bien que le Bureau du cannabis médical (OMC) n’approuve pas la vente de variétés populaires sur le marché noir, les patients européens savent bien que la variété « Bedrocan » est dérivée de la « Jack Herer » et que « Bedrobinol » est un croisement entre une Jack Herer et une Afghane.

Mais le seul producteur néerlandais n’a pas encore fourni l’origine de toutes ses variétés et s’en défend en évoquant le secret commercial. Pourtant, Bedrocan est un leader dans le domaine de la recherche sur les terpènes et les cannabinoïdes, et rend publics ses résultats.

En fouillant le site web de l’entreprise néerlandaise, il est possible de trouver les contenus en cannabinoïdes et en terpènes des variétés Bedrocan. Malheureusement, ces renseignements ne figurent toujours pas sur l’emballage de leurs produits.

Sativa et indica ; ça ne suffit pas aux patients

La subdivision actuelle du cannabis médical établie selon les souches sativas et indicas n’est basée sur aucune norme scientifique, et pourtant, en l’absence d’autres renseignements, les patients sont contraints de s’y fier.

Une nouvelle étude effectuée par l’Université Dalhousie a analysé 149 échantillons de cannabis néerlandais en collaboration avec Bedrocan. Les chercheurs ont été incapables de relever des différences génétiques entre les échantillons d’indicas et ceux de sativas, ce qui aurait été nécessaire pour justifier la classification. Cependant, les profils de terpènes déterminés au cours de l’étude ont effectivement permis de tirer des conclusions sur les origines des différentes variétés. En communiqué de presse, les chercheurs ont déclaré ceci : « il est raisonnable de penser que les variétés seront classées selon leur saveur, et non pas en fonction de leur patrimoine génétique ».

Depuis des décennies, les termes sativa, hybride et indica sont utilisés comme points de référence lors de la sélection de variétés de cannabis récréatif, et il en restera ainsi jusqu’à ce qu’un meilleur système de classification, moins ambigu et basé sur la traçabilité, soit développé. Ce système procurerait à tous les acteurs de l’information claire et précise au sujet des combinaisons des différentes substances présentes.

De petits acteurs ouvrent la marche

Quelques responsables de coffeeshops et dispensaires ont compris que les patients se traitant au cannabis doivent pouvoir se fier à un système de classification à jour, qui ne se limite pas à la distinction sativa, indica et hybride. Ces derniers fournissent des profils complets pour toutes leurs variétés.

En collaboration avec les agences de cannabis appropriées, les producteurs devraient développer un système de classification moderne s’appuyant sur le contenu en terpènes et en cannabinoïdes. Actuellement, les producteurs ne font que tirer profit du matériel génétique du marché qui était illégal jusqu’à très récemment, tout en niant la provenance de plusieurs de leurs variétés. Au lieu d’utiliser des noms ou des numéros pour les variétés connues depuis longtemps, ils pourraient montrer que sous des conditions légales, ils peuvent faire mieux que les pionniers qui opéraient dans l’illégalité.

Les producteurs autorisés ont les ressources pour introduire rapidement de nouvelles normes qui avantageraient en premier lieu les médecins et les patients, et éventuellement, les consommateurs récréatifs.

The post Etiquetage cannabis – sceau officiel sur emballages trompeurs appeared first on Sensi Seeds Blog.

Article original sur sensiseeds.com:Etiquetage cannabis – sceau officiel sur emballages trompeurs

..


info
Totale pages / langue:   35'246 / 2'011
Dans l'archive :   46'558
Pages des dernières 24 heures:   59
Pages de ce mois:   1180
Affichage:   11'495'8531'694'751
Affichage dans l'archive:   12'832'300

©2018 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité