Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
Les fumeurs de cannabis ont plus de rapports sexuels que les autres
Auteur: Articles 29/10/2017 - 17:53:00

Sur 50 000 Américains étudiés, les consommateurs ont un nombre de rapports sexuels 20% plus élevé. Mais les chercheurs sont prudents quant à un lien de causalité. 

Plus de sexe en fumant du cannabis? Ce n'est pas prouvé, mais des chercheurs ont une piste statistique. Une étude américaine de l'Université de médecine de Stanford, réalisée entre 2002 et 2015 avec la participation de 50 000 volontaires âgés de 25 à 45 ans, évoque une corrélation entre la consommation de cette drogue et la fréquence des rapports sexuels. 

Les hommes interrogés ayant une consommation quotidienne de cannabis ont ainsi indiqué 6,9 rapports sur les quatre semaines précédant leurs réponses, contre 5,6 pour ceux qui n'en consomment pas. Le même chiffre, chez les femmes, passe de 7,1 à 6. "Autrement dit, 20% de plus", résume le professeur Michael Eisenberg, l'un des responsables de cette enquête. 

Corrélation mais pas causalité

"L'étude ne dit pas que si vous fumez davantage, vous aurez plus de rapports sexuels", nuance le médecin. Mais elle vient certainement infirmer l'hypothèse selon laquelle la consommation de cette drogue diminuerait la libido ou augmenterait les problèmes d'érection.
Publié en ligne vendredi dans le Journal of Sexual Medicine, le travail des chercheur met en évidence cette corrélation statistique pour la première fois aux États-Unis, "sur les gens de chaque sexe, de toutes les origines, quelque soit l'âge ou le niveau d'éducation, la religion, ou le fait d'être marié ou célibataire". Il repose sur le croisement des données d'études nationales menées par les Centres fédéraux pour la prévention et le contrôle des maladies.

29 États et la capitale américaine ont légalisé l'usage médicinal ou récréatif de la marijuana, qui reste toutefois illégale au niveau fédéral. Elle compte un nombre croissant d'environ 20 millions de consommateurs adultes. Un secteur en plein boom avec 7 milliards de dollars de chiffre d'affaires attendus cette année.

Source: lexpress.fr

Plus de consommation, plus de sexe ?

Une utilisation régulière du cannabis apparaît, avec cette étude de l'Université de Stanford, associée à une sexualité plus épanouie : une association plutôt positive qui devrait apaiser les inquiétudes de certains médecins et chercheurs -écrivent les auteurs dans un communiqué- selon lesquelles un usage fréquent pourrait altérer la performance ou le désir sexuel.

Cette analyse, menée sur pas moins de 50 000 participants américains âgés de 25 à 45 ans, présentée dans le Journal of Sexual Medicine, suggère, comme d’autres recherches, que le cannabis puisse stimuler l'activité dans les zones du cerveau impliquées dans l'excitation et l'activité sexuelles.

Selon le National Institute on Drug Abuse (NIAID) plus de 20 millions d'Américains consomment du cannabis à des fins récréatives ou thérapeutiques. En dépit des nombreux bénéfices thérapeutiques suggérés par de nombreuses études, des effets de dysfonctionnements érectiles chez les gros consommateurs et de réduction du nombre de spermatozoïdes ont été évoqués ; en revanche, des études chez l’animal ont fait valoir une activité stimulée dans certaines zones du cerveau impliquées dans l'excitation et l'activité sexuelles.

Ici, le Dr Michael Eisenberg, professeur adjoint d'urologie et auteur principal de l’étude précise : « La consommation fréquente de cannabis ne semble pas altérer la motivation ou la performance sexuelle et est même associée à une augmentation de la fréquence coïtale ». Si ses résultats n'établissent pas de lien de causalité entre l'usage du cannabis et l'activité sexuelle, ils laissent entrevoir une tendance générale d’impact positif, pour les 2 sexes, sur la sexualité.

Afin de déterminer précisément l'effet du cannabis sur la fréquence des rapports sexuels, les chercheurs ont analysé les données de structures familiales, pratiques sexuelles et de maternité de la National Survey of Family Growth, une enquête annuelle soutenue par US Centers for Disease Control and Prévention (CDC) les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies. L’enquête interroge explicitement ses participants sur la fréquence de leurs relations sexuelles au cours des 4 dernières semaines, ainsi que sur la consommation de cannabis au cours des 12 derniers mois. Ces données ont pu être compilées depuis 2002, pour 28.176 femmes et 22.943 hommes âgés en moyenne de 30 ans. L’analyse montre que :

  • 24,5% des hommes et 14,5% des femmes consomment ou ont consommé du cannabis au cours des 12 derniers mois,
  • Il existe une association positive entre la fréquence de consommation du cannabis et la fréquence des rapports sexuels,
  • Cette relation s'applique aux 2 sexes : les femmes qui consomment du cannabis quotidiennement déclarent 7,1 rapports sexuels au cours des 4 dernières semaines vs 6 pour les femmes qui n’en consomment pas ; ce rapport est de 6,9 vs 5,6 chez les hommes.
  • en d'autres termes, les utilisateurs de cannabis déclarent des rapports sexuels 20% plus fréquents ;
  • cette association positive entre l'usage du cannabis et la fréquence des rapports s’avère indépendante du statut démographique, matrimonial ou parental.

Même après prise en compte de l'usage d'autres substances, comme la cocaïne ou l'alcool, cette association positive subsiste. Une association qui ne reflète pas simplement une association sous-jacente entre des personnalités moins inhibées plus ouvertes à la consommation de cannabis ou à la sexualité. Car la fréquence coïtale augmente de manière dose-dépendante avec l'utilisation croissante du cannabis, ce qui suggère son rôle possible dans la promotion de l'activité sexuelle.

Source: santelog.com

Article original sur cannaweed.com:Les fumeurs de cannabis ont plus de rapports sexuels que les autres


©2017 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité