Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
Premier test génétique au monde à déterminer la réaction d’une personne au cannabis
Auteur: Miranda 16/10/2017 - 09:55:00

Nous sommes tous différents, notre ADN en est la preuve, et nos organismes réagissent tous différemment, entre autres, au cannabis. Aimeriez-vous savoir ce que votre ADN dit au sujet de votre réaction au cannabis ? Le premier test génétique vous permet de prédire la réponse de votre organisme au cannabis. Lisez la suite. 

C’est dans notre ADN que sont inscrites les particularités génétiques qui nous rendent uniques. Le fonctionnement de l’organisme diffère d’une personne à l’autre, tout comme la manière dont il réagit au cannabis. Grâce aux avancées qui ont marqué le domaine de la génétique et de ce que l’on appelle la « médecine personnalisée » ou la « génomique », il est aujourd’hui possible d’identifier nos traits génétiques et les causes des maladies qui nous affectent – ou pourraient nous affecter dans le futur – dans le but d’administrer les meilleurs traitements selon des marqueurs biologiques spécifiques. On peut maintenant appliquer cette science à la consommation de cannabis. Il sortira bientôt sur le marché le premier test génétique qui pourra déterminer comment notre corps réagira à la consommation de cannabis, en fonction de ce qui est inscrit dans notre ADN. 

Analyse génétique appliquée au cannabis 

Les consommateurs – réguliers ou occasionnels, médicaux ou récréatifs – peuvent bien se demander quelle est l’utilité de ce test, puisque leur expérience première leur a déjà montré comment leur corps réagit au cannabis. Pourtant, il faut savoir que cette analyse qui informe les non-consommateurs s’ils réagiront mal à la substance peut aussi révéler s’il existe une probabilité qu’un problème se développe à la suite d’un usage régulier. 

Ce premier test génétique de cannabis au monde se retrouvera sur le marché en octobre. Pour l’instant, il ne sera vendu que dans les dispensaires et les cliniques de consultations de cannabis médical des Etats-Unis et du Canada. Les coûts onéreux associés à ce test – pouvant aller de 699 à 900 $ – pourraient être non couverts par les assurances médicales. 

Chaque molécule d’ADN est constituée de deux bandes ou brins (CC. Mehmet Pinarci)

Cet outil a été développé par l’entreprise de biotechnologie canadienne AnantLife, laquelle se spécialise dans le conseil et la réalisation de tests génétiques conçus pour détecter une gamme de troubles et maladies, notamment le cancer, les maladies auto-immunes et les problèmes diététiques. Le Dr Rahul Kushwah, directeur scientifique et cofondateur d’AnantLife, s’est exprimé ainsi à la presse : « ce test procure le profil complet de la manière dont le corps réagira au cannabis ».

Il est très facile et pratique de passer le test, sans quitter la maison, comme un test de paternité. Il ne suffit que de se procurer la trousse et d’envoyer à l’entreprise un échantillon de salive qui sera ensuite analysé à l’aide des dernières technologies de séquençage de l’ADN de nouvelle génération.

Notre séquence d’ADN est unique et irremplaçable

Grâce aux dernières avancées dans les domaines de la biologie moléculaire et de la bio-informatique, il est possible d’identifier les « polymorphismes » ou « marqueurs génétiques » de notre ADN qui peuvent indiquer le type de réponse que déclenchera le cannabis, et si un individu est plus enclin à une réaction négative, ce qui augmente les risques de complications, par exemple, de troubles mentaux ou de problèmes de dépendance.

Génome humain : mannequin montrant les marqueurs génétiques dans le corps (CC. greyloch)

Chacun de nous possède une séquence unique d’ADN. Les polymorphismes sont des variations de séquence à un endroit spécifique de l’ADN propres à chaque individu d’une population. En d’autres mots, ils se produisent dans un gène en particulier et varient d’un individu à l’autre. Le test d’AnantLife sert à détecter les variations génétiques qui peuvent influencer notre réaction au cannabis et identifier les marqueurs qui révèlent une prédisposition génétique à la dépendance au cannabis, mais aussi, aux déficits cognitifs et aux maladies cardiovasculaires qu’entraîne la consommation de cannabis.

Toutefois, soulignons que ces variations génétiques sont peu fréquentes. Les dernières recherches démontrent qu’environ seulement 10 % des consommateurs de cannabis finissent par développer une dépendance psychologique.

Le cannabis médical pour mettre fin à la crise des opiacés

Selon le Dr Rahul Kushwah, l’entreprise veut, grâce à ce test, « aider la communauté du cannabis médical à ce que la situation du cannabis continue à progresser » après avoir découvert qu’il y aurait une demande pour ce genre d’outil.

Durant des années en Amérique du Nord on a traité la douleur à doses massives d’opiacés ce qui a éventuellement mené à une énorme crise sanitaire. Aux Etats-Unis en 2016, les surdoses d’opiacés ont causé plus de décès que les armes à feu ou les accidents de la route. D’après les chiffres fournis par le gouvernement, on estime à plus de deux millions le nombre d’Américains aux prises avec un problème de dépendance aux opiacés.

Le cannabis médical s’avère une alternative efficace aux opiacés dans le traitement de la douleur, de même qu’un excellent substitut pour d’autres médicaments comme les antiépileptiques et les antipsychotiques. Le Dr Rahul Kushwah croit que si les professionnels de la santé pouvaient connaître la réponse d’un patient au cannabis, ils seraient beaucoup moins hésitants à en prescrire. C’est ici que le test génétique devient pertinent car il permet « d’identifier, lorsque l’on veut remplacer un opiacé par le cannabis médical, les meilleurs et les pires candidats ».

Cannabis médicinal : plante de Jack Herer de Sensi Seeds (CC. Steffen Geyer)

Comme la génétique évolue à un rythme effréné et les connaissances dans ce domaine augmentent aussi rapidement, le Dr Kushwah affirme que le test génétique sera revu et actualisé toutes les deux semaines, au fur et à mesure que l’on découvre plus de marqueurs associés à l’expression de phénotypes relatifs à la consommation de cannabis.

Médecine personnalisée avec le cannabis

A l’aire dans laquelle nous vivons, où la légalisation du cannabis ne cesse de prendre de l’ampleur, particulièrement à des fins médicales, le système endocannabinoïde est le point de mire de la science. L’évolution des techniques de séquençage de l’ADN et de la médecine personnalisée nous permet de comprendre mieux que jamais la génétique et la régulation dudit système.

Actuellement, on peut traiter les patients adéquatement en leur administrant un ou plusieurs médicaments à des doses déterminées en fonction de leur profil chimique et génétique. La médecine personnalisée se base autant sur la connaissance de la nature moléculaire des maladies que sur l’individualité chimique de chaque patient. Le diagnostic moléculaire permet une administration précise – en dose et en durée – pour chaque médicament, à chaque patient. Bien sûr, cela peut aussi s’appliquer au cannabis médical.

Décoder la séquence ADN d’une personne n’est désormais plus une technique réservée à la recherche scientifique. Bien qu’il y a quelques années à peine, on devait consacrer à cette technique énormément de temps et d’argent, elle est maintenant répandue dans les laboratoires de diagnostic génétique et beaucoup plus abordable. Espérons que ce premier test génétique pour le cannabis ne sera pas le dernier et que bientôt, ce type d’analyse soit accessible à tous les consommateurs de cannabis récréatif et médicinal partout dans le monde.

The post Premier test génétique au monde à déterminer la réaction d’une personne au cannabis appeared first on Sensi Seeds Blog.

Article original sur sensiseeds.com:Premier test génétique au monde à déterminer la réaction d’une personne au cannabis



18/11/2017 - 11:45:00
info
Totale pages / langue:   25'849 / 1'643
Dans l'archive :   46'558
Pages des dernières 24 heures:   25
Pages de ce mois:   833
Affichage:   5'768'866
Affichage dans l'archive:   9'969'614

©2017 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité