Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
Facebook continue à retirer les contenus cannabiques, mais pourquoi ?
Auteur: Scarlet Palmer 30/06/2017 - 13:30:00

A notre grande surprise et mécontentement, Facebook a retiré plusieurs messages que nous publions sur notre mur ! Après avoir fait notre enquête, nous avons découvert que d’autres entreprises cannabiques sont aussi affectées par ce problème. Mais qu’est-ce qui se cache derrière ce nettoyage effectué contre des entreprises tout à fait légitimes ? La suite. 

Au début de 2016, Facebook a entrepris une vague de mesures répressives, retirant de sa plateforme de nombreuses pages liées à l’industrie cannabique. Aux US, les dispensaires comme les boutiques complètement légales de cannabis récréatifs ont vu leurs pages retirées, sans préavis ni explication. Il semble à présent que ce soit au tour des médias sociaux de l’Europe de subir ce type de répression, si on peut se fier à une récente communication que Sensi Seeds a eue avec Facebook. 

Comme toute entreprise, Sensi Seeds a une page Facebook. C’est l’endroit en ligne où se retrouve notre communauté, la plaque tournante des interactions entre nos fans, nos clients et notre personnel de médias sociaux. Nous y affichons nos concours, des faits divertissants, des nouvelles d’intérêt, des images amusantes et naturellement, des liens vers notre blogue. Et (parce que nous sommes une entreprise !) nous utilisons Facebook pour promouvoir nos offres spéciales et les rabais sur nos produits. Apparemment, cette pratique cause aux entreprises cannabiques de sérieux ennuis sur les médias sociaux. 

Notre image teaser de la Saint-Valentin

Nous avons découvert celle-ci à nos dépens. A l’occasion de notre spécial St-Valentin, nous avions publié une image teaser (ci-haut) une journée avant le grand jour. Puisque le contenu était « anonyme » en terme d’image et de rabais, Facebook l’a ignorée (contrairement à nos fans qui ont été nombreux à y répondre !). Le jour de la St-Valentin, il y aura dû y avoir un torrent d’amour et d’affection sur nos médias sociaux puisque nous avions offert un rabais de 30 % sur le couple romantique composé de Mr Nice et First Lady. Au lieu de recevoir une belle carte de St-Valentin nous avons reçu une missive de Facebook nous informant que nous avions contrevenu à leurs lignes directrices et que par conséquent, notre image avait été retirée.

Mais ce n’est pas tout. Le retrait d’une image de cannabis sur notre page Facebook s’est rapidement transformé en un véritable massacre de St-Valentin alors que Facebook a aussi fait disparaître en rafale plusieurs photos de plantes de cannabis partagées par nos fans.

Voilà l’image que Facebook a décidé de retirer pour votre sécurité (nous espérons vraiment que votre sécurité n’est pas compromise alors que nous vous la montrons maintenant !). A part la section graphique qui annonce le rabais, cette image est pareille à celles que nous avions déjà publiées sur Facebook. Nous croyons, selon certaines informations de sources anonymes, que c’était précisément la partie graphique qui a provoqué la censure. Mais nous ne pouvons l’affirmer avec certitude parce que Facebook – ou quiconque – refuse de nous expliquer quel était le problème.

Notre promotion de rabais, retirée par Facebook

Comment les entreprises cannabiques peuvent-elles s’assurer que leur page Facebook demeure intacte ?

La réponse simple est celle-ci : elles ne le peuvent pas. Trop de facteurs peuvent être en cause lorsqu’une publication disparaît, et il est tout simplement impossible de se prémunir contre toutes les possibles causes (par exemple, lorsqu’un utilisateur signale une image de cannabis). Cependant, il y a deux mesures que nous avons prises pour préserver autant que possible l’intégrité du contenu de nos médias sociaux.

D’abord, nous ne publions plus de codes promo, plusieurs sources s’accordant sur le fait que c’est une pratique dangereuse. Nous en sommes vraiment désolés parce que nous adorons offrir des rabais à nos clients, mais n’ayez crainte, vous pouvez profiter de codes promo en vous inscrivant à notre lettre d’information. Vous serez même les premiers à les recevoir.

Deuxièmement, nous réduisons la quantité de photos de buds que nous publions normalement. C’est encore une mesure navrante, mais il s’agit là d’un autre facteur important que prend en compte Facebook. Nous adorons contempler les photos de vos buds, et vous pouvez continuer à les afficher sur notre mur, et nous, en tant qu’entreprise, nous pouvons les Aimer. Mais nous ne pouvons pas les republier ni les partager. (Soit dit en passant, si vous n’êtes pas encore membre du forum Sensi Seeds, devenez-le, c’est rapide et simple, et vous pouvez voir et partager des tonnes de photos de buds !)

Finalement, nous sommes aux aguets des nouveaux développements concernant les autres entreprises cannabiques et leurs médias sociaux. Notre responsable des médias sociaux effectue des vérifications régulières afin de déterminer ce qui semble acceptable et pour voir si Facebook a apporté des changements aux lignes directrices qui régissent les communautés cannabiques.

Standards mystérieux de la communauté Facebook

Les standards de la communauté sont peut-être ce qu’il y a de plus frustrant à propos de Facebook. Comme nous le rapporte notre responsable des médias sociaux, « Facebook ne spécifie jamais en détail comment sont enfreintes leurs lignes directrices s’appliquant à la communauté. Il ne donne jamais d’explication telle « Parce que vous avez écrit X ou Y, vous avez dépassé les bornes ». Il y a des personnes qui ont exigé de recevoir des explications détaillées de la part de Facebook, sans succès. Dans de telles situations, Facebook ne fait que répéter des segments de leur politique se rapportant à la communauté, ce qui n’apporte aucune clarification quant à la façon exacte dont les lignes directrices sont enfreintes. »

Dans la section des Marchandises réglementées des Standards de la communauté, il est clair que Facebook interdit « … toute tentative d’achat, de vente ou de commercialisation des médicaments sur ordonnances, de la marijuana, d’armes à feu ou de munitions de la part d’individus ». Facebook applique au cannabis une politique globale. Malgré le fait qu’en agissant de la sorte, il considère les entreprises comme si elles étaient des individus privés, malgré l’existence de centaines, voire, de milliers de dispensaires légaux aux US et au Canada, Facebook continue de les priver de droits accordés aux autres entreprises légitimes. Même les entreprises qui font la promotion et la vente d’alcool et de produits du tabac peuvent profiter de l’immense avantage qu’offrent la visibilité et l’influence de Facebook.

Les lignes directrices de Facebook sur les Marchandises réglementées de leurs Standards de la communauté

Les sites de médias sociaux n’ont aucune obligation d’héberger un contenu How do we know when we’ve crossed the line?

Il est important de se rappeler que Facebook, ou toute autre plateforme de médias sociaux, n’a aucune obligation d’héberger un contenu. Tout ce que vous y téléchargez – un texte, une photo ou une vidéo – n’est pas garanti d’y rester. En outre, la personne qui a effectué le téléchargement ne jouit d’aucun droit. Bien au contraire, des preuves indiquent que de plus en plus d’employés de Facebook estiment que toute image téléchargée devient la propriété de Facebook, ce qui n’est pas exactement vrai. Cependant, Facebook détient votre permission de base d’utiliser le contenu de votre « propriété intellectuelle » : vous la leur avez donnée en vous inscrivant pour profiter de leur service.

En principe, tout ce qui est publié sur Facebook peut être supprimé par Facebook. La persistance de la page de Sensi Seeds sur Facebook n’est attribuable qu’à la compétence de notre consciencieuse équipe de médias sociaux qui font très attention à ce que nous publions. Pourtant, lorsque les règles sont nébuleuses, n’existent nulle part par écrit et sont sujettes à changer sans préavis, il est extrêmement difficile de savoir si on demeure à l’intérieur de la politique de tolérance de Facebook ! Nous ne sommes pas les seuls aux prises avec ce problème. Plusieurs entreprises découvrent qu’elles ont dépassé les bornes seulement lorsqu’elles constatent que leur page a disparu ou a été détruite.

Comment savoir lorsque l’on dépasse les bornes cannabiques sur Facebook ?

Notre responsable des médias sociaux a joué au détective, et il a découvert qu’il existe certaines bornes, non officielles. Plusieurs sources qui font face aux mêmes problèmes que nous, mais préfèrent garder l’anonymat, estiment que les messages faisant la promotion d’articles liés au cannabis comportant des codes promo (notre offre spéciale de St-Valentin, notre rabais printanier de 30 % sur tous nos produits) sont excessifs aux yeux de Facebook. Les pages Facebook où sont publiées des photos univoques de plantes de cannabis et de buds peuvent aussi recevoir un avertissement.

Un article paru dans le Marijuana Business Daily a confirmé ces déductions, citant une source du Colorado, elle aussi préférant demeurer anonyme. On peut se demander pourquoi les sources ne veulent pas être identifiées. Craignent-elles de s’attirer des ennuis et de se faire irradier à vie de Facebook ? D’incriminer des amis qui travaillent pour Facebook et qui auraient divulgué l’information en premier lieu ? De faire pâlir Mark Zuckerberg en ne faisant qu’effleurer le sujet du cannabis ?

Pour compliquer les choses davantage, quiconque sur Facebook peut signaler une photo qu’il n’aime pas. Lorsque la BBC a contacté Facebook au sujet de la soudaine vague de retraits de publications cannabiques, Facebook a fait une déclaration officielle pour vraisemblablement faire porter le blâme aux utilisateurs : « afin d’assurer que Facebook demeure un environnement sécuritaire, nous avons instauré des Standards de communauté qui dictent ce qui est permis et ce qui ne l’est pas. Quiconque peut signaler un contenu qui selon lui, ne respecte pas nos lignes directrices. Nos équipes évaluent rapidement ces signalements et retirent les contenus lorsqu’il y a violation. »

Quand est-ce qu’une drogue illégale n’est pas une drogue illégale ?

L’une des options qui peuvent être sélectionnées pour justifier le signalement d’une photo est « utilisation de drogue illégale ». Encore une fois, il s’agit d’une formulation quelque peu nébuleuse. Faire pousser une plante est-il synonyme d’« utiliser une drogue » ? Si la plante est cultivée légalement, comment peut-elle être « illégale » ? Graham Sorkin, une des personnes qui a contacté la BBC a fait remarquer « qu’un signalement de page pourrait très bien être fait par un compétiteur qui n’aime pas trop constater que notre entreprise a un plus grand nombre de personnes qui la suivent ». Bien que nous n’aimions pas l’idée que les entreprises cannabiques se livrent entre elles à des tactiques de rivalités si basses, cette possible cause ne peut être écartée. Toutefois, il est aussi possible que de tels signalements puissent être faits par de fervents opposants au cannabis, dans toute leur hargne et en méconnaissance de cause. Ces deux scénarios peuvent aussi expliquer la nature apparemment aléatoire des retraits de publications.

Nous voulons faire preuve d’ouverture et de transparence à votre égard et vous fournir le maximum d’information à propos de nos décisions (d’où la longueur de cet article !). Nous espérons que vous comprendrez que nous avons dû apporter des changements à nos stratégies de médias sociaux afin de préserver notre présence sur Facebook. Partagez avec nous vos commentaires et votre opinion sur le sujet dans la section réservés à cet effet, et s’il vous plaît, continuez à interagir avec nous sur nos réseaux sociaux – nous accordons une grande importance à notre communauté, en ligne et hors-ligne.

The post Facebook continue à retirer les contenus cannabiques, mais pourquoi ? appeared first on Sensi Seeds Blog.

Article original sur sensiseeds.com:Facebook continue à retirer les contenus cannabiques, mais pourquoi ?



info
Totale pages / langue:   26'357 / 1'684
Dans l'archive :   46'558
Pages des dernières 24 heures:   9
Pages de ce mois:   304
Affichage:   6'118'375
Affichage dans l'archive:   10'040'112

©2017 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité