Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
Toulouse. Lors d'une bagarre, il crève l'œil d'un "ami" à mains nues : 7 ans de prison
Auteur: Gabriel Kenedi - Actu Toulouse  27/10/2018 - 08:15:00

Un homme âgé de 23 ans a été condamné à sept ans de prison pour avoir crevé l’oeil droit de son ami, à Toulouse, en 2014. (©Jean-Paul Barbier / actu.fr / Illustration)

L’affaire remonte au 3 septembre 2014. À l’aube, une violente bagarre éclate à proximité de la gare Matabiau à Toulouse, entre deux connaissances qui avaient passé la soirée ensemble. Motif de la dispute ? Une histoire un peu floue de téléphone portable volé au cours de cette soirée où de l’alcool et des stupéfiants (cannabis, cocaïne) ont été consommés par les convives.

Il lui crève un œil… 

Lors de cette rixe survenue entre deux connaissances qui avaient passé la soirée ensemble ensemble, Michaël D., crève délibérément l’œil droit à mains nues  de son « ami » José (qui était très alcoolisé, mais n’avait pas consommé de drogue), avant qu’un témoin de la scène ne vienne les séparés…  La victime ne récupèrera jamais l’usage de son œil. 

« Comportement barbare » 

Vendredi 26 octobre 2018, le jeune homme, aujourd’hui âgé de 23 ans a été condamné à sept ans de prison ferme par la Cour d’assises de la Haute-Garonne, rapporte La Dépêche du Midi, qui relate les faits. L’avocat général, qui a dénoncé  « un comportement barbare trahissant une volonté de faire mal et d’atteinte à la dignité pas si éloignée que cela de la torture », avait requis entre 8 et 10 ans à l’encontre de l’accusé. 

Article original sur normandie-actu.fr: Toulouse. Lors d’une bagarre, il crève l’œil d’un "ami" à mains nues : 7 ans de prison

..


info
Totale pages / langue:   40'375 / 2'470
Dans l'archive :   46'557
Pages des dernières 24 heures:   20
Pages de ce mois:   621
Affichage:   17'215'0894'108'906
Affichage dans l'archive:   16'034'203

©2018 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité