Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
Les cannabinoïdes les moins connues
Auteur: laia  19/10/2018 - 09:33:00

Si le THC et le CBD occupent presque toutes l’information dans le monde du cannabis, il existe de nombreux autres composants dans la plante, ceux que l’on appelle les cannabinoïdes et les terpènes (dont le THC et le CBD font partie).

Certaines de ces autres molécules, comme peuvent l’être le CBN, le CBG ou le THCA, possèdent un énorme potentiel au niveau des effets, même si nous ignorons toujours certains aspects de ces intéressants composants.

Si nous regardons de plus prêt la plante de cannabis, nous remarquerons rapidement qu’il s’agit d’une véritable source de solutions médicales sans limites ni frontières.

Le cannabis est beaucoup plus que du THC et du CBD (Photo : Daniel Hertzberg/Spectrum)

Cannabigerol ou CBG

Le Cannabigerol se trouve durant les premières étapes de développement de la plante, avec des indices de moins de 1% en analyses réalisées sur des plantes matures. Cependant, il peut étonnamment se trouver dans certaines variétés de chanvre en concentrations pouvant aller jusqu’à 94%. Cela peut-être le cas s’il ne fini pas décomposé et transformé en un autre cannabinoïde le plus commun par les enzymes, la chaleur ou les rayons UV.

Le CBG est l’un des plus importants cannabinoïdes, car c’est le précurseur à partir duquel les autres cannabinoïdes sont synthétisés comme le THCA (acide tetrahidrocannabinol), le CBCA (acide cannabicroménique) ou le CBDA (acide cannabidiolique). Il s’agit ainsi d’une pièce fondamentale aussi bien pour le développement de la plante que pour le profil d’effets et caractéristiques qu’elle présentera une fois mûre, quelque chose de très important aussi bien pour l’utilisation médicale que pour l’utilisation récréative.

Même s’il n’existe pas de preuve de sa psychoactivité, il existe des preuves montrant que le CBG peut calmer et moduler les effets du THC, en réduisant sa psychoactivité et l’anxiété ou la paranoïa qu’il peut parfois produire. Cependant, nous pouvons lui donner d’autres utilisations!

Certaines études ont démontrés son efficacité comme agent antibactérien, hautement efficace en étant exposé à une variété de staphylocoque spécialement résistants aux antibiotiques. Tout cela laisse penser à l’existence d’un mécanisme de défense– encore inconnu – qui mérite sans aucun doute des recherches approfondies.

Certains cannabinoïdes ont des propriétés antibactériennes, même sur des souches résistantes aux antibiotiques

De nombreuses études montrent que la molécule de CBG peut apporter de grands bénéfices pour la santé. Il a été démontré par exemple, qu’elle possède des propriétés neuroprotéctrices grâce à des études sur des rats ayant la maladie d’Huntington, ce qui peut avoir un grand impact, pas seulement pour ceux qui souffrent de cette maladies, mais également pour les maladies neurodégénératrices en général.

Toutefois, les possibles bénéfices médicaux du CBG ne s’arrête pas là. Des études menées à bien durant des décennies ont démontré les bénéfices du CBG pour traiter le glaucome grâce à ses qualités vasodilatatrice connues, ce qui se traduit par une réduction de la pression intraoculaire. De plus, dans des études sur des souris, il a été observé une réduction claire de la carcinogenèse (la production de cellules cancérigènes), il s’agit d’un outil à prendre en compte pour améliorer la qualité de vie des patients souffrant de différents cancers.

Le potentiel thérapeutique du CBG est , comme nous pouvons le voir, énorme. D’autres études ont démontrées les propriétés anti-inflammatoires et antidépressives du CBG, en plus de stimuler la croissance osseuse et l’appétit. Il ne fait aucun doute que plus de recherches sont nécessaires à propos de ce merveilleux cannabinoïde, il semble que nous ayons vu seulement une petite partie de son potentiel qui peut non seulement aider à traiter des maladies sérieuses, mais également améliorer la qualité de vie en général de ceux qui souhaitent profiter de ses effets.

THCA ou acide tetrahidrocannabinol

Il s’agit, comme vous le savez déjà ou comme vous avez pu le deviner, de la molécule précurseur du fameux THC, le principal cannabinoïde psychoactif du cannabis. Il semble que son importance ne soit pas seulement due aux effets de la plante, mais également dans son propre développement. Le THCA peut se trouver en quantité considérable dans de nombreuses variétés de cannabis mûres (au contraire du CBG), même s’il se transforme en composant psychoactif grâce a la décarboxylation, c’est-à-dire, jusqu’à perdre sa forme acide avec le curring ou en étant chauffé.

Ainsi, le THCA peut s’utiliser en traitement topiques avec des crèmes ou des patchs par exemple, mais également pour des diètes alimentaires dans les pays où sa consommation est légale (cela permet de profiter des propriétés médicales sans risque de paranoïa ou de torpeur). N’importe quelle variété de cannabis avec d’importants niveaux de THC possédera au préalable de grandes quantités de THCA.

Comme le démontrent certaines études, le THCA pourrait être appliqué pour réduire les nausées et les vertiges, mais il possède également des propriétés neuroprotéctrices, antioxydantes et de prévention de la mort cellulaire dans les tissus neuronaux, dans le cas des rats exposés à une substance qui imite la maladie de Parkinson.

Une autre étude de 2017 confirme les excellents résultats du THCA pour traiter la maladie d’Huntington et souligne la possibilité d’utiliser le THCA aussi bien pour prévenir les maladies neurodégénératives comme Alzheimer ou la sclérose en plaque, mais également pour combattre les symptômes présents.

El Dr William Courtney étudie les aspects les plus complexes des cannabinoïdes

Le Dr William Courtney a dédié beaucoup d’énergie dans l’utilisation de cannabis frais pour traiter de nombreux patients, avec d’excellents résultats, il faut le préciser. Voici sa déclaration sur le THCA:

« Sans aucune psychoactivité, c’est une molécule incroyablement bénéfique … Une fois chauffée, elle perd 99% de ses propriétés thérapeutiques, comme le remodelage osseux, la fonction intestinale et neurale, le contrôle des inflammations, le cancer, la détection du cancer … la plante peut faire des choses extraordinaires. »

Dans le cas de vouloir obtenir du THCA, l’une des méthodes les plus simples est de cultiver certaines variétés avec de forts niveaux de THC et les utiliser sans séchage, sans exposition à la lumière UV et sans chauffer la matière végétale. Heureusement, dans les régions où le cannabis est légal, les patients profitent déjà d’une multitude de solutions riches en THCA. Nous pouvons utiliser le cannabis frais pour faire des jus avec un mixeur, où même l’ingéré comme un ingrédient de plus dans une salade ou une macédoine de fruits. Si vous pensez conserver de la matière végétale pour une utilisation future, il sera toujours préférable de la conserver sous vide pour éviter qu’elle ne perde ses propriétés.

CBN ou Cannabinol

Le CBN est un autre cannabinoïde aussi méconnu qu’utile. Le CBN se forme de façon naturelle quand le THC s’oxyde, durant le séchage par exemple – en contact avec l’air – durant de longues périodes. Nous trouverons ainsi une plus grande quantité de CBN dans des fleurs séchées depuis des mois, alors que les plantes coupées depuis peu, ou juste sèches n’en auront presque pas. Le CBN possède presque pas d’effet psychoactif, pour ne pas dire pas du tout.

Le CBN peut se convertir dans un atout essentiel pour les personnes souffrant d’anxiété, de stress, d’insomnie, grâce à ses puissantes propriétés sédatives, un vrais soulagement pour ceux qui ne trouvent pas le sommeil facilement. Il a été démontré une amélioration claire chez les patients souffrant de ces symptômes et qui se traitent avec du CBN ou des produits enrichie avec ce cannabinoïde.

Ces effets sédatifs représentent, d’ailleurs, l’unique effet psychoactif de ce composant. Des études cliniques ont démontrée que cet effet est comparable au diazepam en doses de 2.5-5mg, ce qui fait du CBN une alternative naturelle et surtout non addictive.

De plus, il existe des preuves qui montrent une augmentation des propriétés du THC et du CBD (effet entourage) en administrant des doses proportionnées de CBN, un effet qui devrait susciter une attention bien méritée. Le CBN peut être d’une grande aide pour traiter les troubles du sommeil

Il faut souligner que les effets sédatifs du CBN ne représentent pas l’unique utilisation que l’on peut donner à ce composant. Comme avec d’autres cannabinoïdes (comme le CBG, dont nous avons déjà parlé) le cannabinol réduit la pression intraoculaire et peut provoquer la mort des cellules cancéreuses dans les seins, réduisant la taille des tumeurs. Comme toujours, cela pourrait être une grande avancée dans la prévention et le traitement de différents types de cancer, si la recherche continu d’avancer.

Il semble que pratiquement tous les principaux cannabinoïdes trouvés dans le cannabis possèdent des propriétés antibactériennes, avec des études qui démontrent que le CBN est l’un d’eux. Même des souches de microbes qui ont développé une grande résistance aux agents antibactériens comme le SARM (Staphylococcus aureus résistant à la Méticilline) sont combattus par le CBN et d’autres cannabinoïdes, ce qui pourrait dériver vers une utilisation médicale massive de cette intéressante molécule.

Malgré le fait que des composants comme le CBN, le CBG ou le THCA soient relativement peu connu en comparaison avec d’autres cannabinoïdes comme le THC ou le CBD, il est évident qu’ils présentent un nombre important d’applications thérapeutiques que nous commençons aujourd’hui à comprendre. Le peu de recherches menées à bien sur les quelques 100 cannabinoïdes trouvés sur la plante de cannabis montrent l’importance de ces molécules secondaires et démontrent que l’utilisation de cette plante peut engendrer une considérable amélioration de la qualité de vie pour de nombreuses personnes. Des variétés comme la Lemon OG Candy qui contiennent des hauts niveaux de THCA, CBG (>1%) et CBN, seront sans aucun doute les plus utilisés dans un futur proche.

Nous espérons que la recherche avancera!

Article original sur philosopherseeds.com: Les cannabinoïdes les moins connues

..

©2018 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité