Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
Alcool, cocaïne, cannabis... voici les drogues auxquelles les jeunes du Grand Est sont accros
Auteur: Nicolas Zaugra - Lorraine Actu  28/09/2018 - 09:56:00

Les jeunes du Grand Est sont particulièrement sensibles au phénomène de « binge drinking », ce phénomène d’alcoolisation excessive. (©Illustration/Adobe Stock)

À quoi sont accrocs les jeunes qui vivent dans le Grand Est ? Alcool, cannabis, cocaïne, tabac… une étude fait le point sur les addictions des adolescents de la région. 

L’Observatoire français des drogues et toxicomanies a rendu jeudi 27 septembre 2018 son rapport sur l’usage des drogues par les jeunes de 17 ans. Les niveaux restent élevés, mais ils consomment moins de tabac, de cannabis et d’autres produits illicites. La forte alcoolisation ponctuelle reste très problématique.

Plus de 40 000 jeunes de 17 ans ont été interrogés en France, et près de 3 300 en Grand Est l’an dernier. Ce qui permet de calculer des évolutions entre 2014 et 2017.

À LIRE AUSSI : Le « mois sans tabac » lancé dans le Grand-Est, région où l’on fume le plus en France

Les jeunes du Grand Est « plus sages » que dans le reste de la France

Globalement, ils « présentent un profil de consommation relativement moyen par rapport aux jeunes du reste du territoire », révèlent les conclusions de cette étude.

En effet, nos adolescents ont moins expérimenté la consommation de drogues. Ainsi 56,6 % ont déjà tenté de fumer une cigarette. C’est moins que dans le reste du pays (59 %).

Pour le cannabis, les Lorrains, Alsaciens et Champardennais sont également moins séduits qu’au niveau national. À noter que son phénomène d’expérimentation a baissé de cinq points dans la région entre 2014 et 2017.

Concernant les drogues « dures » (MDMA/ecstasy, amphétamines, LSD, crack, cocaïne, héroïne), le niveau est sensiblement le même (6,1 % pour le Grand Est, 6,8 % dans toute la France).

Des fumeurs intensifs et des fans du « binge drinking »

L’usage régulier d’alcool concerne 7,8 % des jeunes, soit un peu moins que la moyenne nationale (8,4 %).

Le phénomène d’alcoolisation ponctuelle importante (« binge drinking ») reste important dans la région : il concerne 15,8 % des adolescents, un peu moins que dans le reste du pays (16,4 %). 

L’inquiétude la plus forte concerne plutôt le tabac. Les jeunes consommateurs sont 6,3 % à fumer de manière intensive (plus de 10 cigarettes par jour), soit 21 % de plus que la moyenne française.

À LIRE AUSSI : Tabac : Strasbourg va devenir la première ville de France à interdire la cigarette dans ses parcs

Les jeunes du Grand Est sont surtout concernés par la consommation très régulière de tabac. (©Les Informations Dieppoises)

Cocaïne, amphétamines et champignons assez peu consommés

Spécificité régionale : le Grand Est est assez épargné par la consommation de cocaïne, d’amphétamines et de champignons. Il faut surtout aller dans les régions Bretagne, Occitanie ou Nouvelle Aquitaine pour voir leur usage exploser.

Les jeunes de la région expérimentent la cocaïne (2 %), les amphétamines (2,1 %) et les champignons hallucinogènes (2,7 %). Dans une moindre mesure, 2,9 % des jeunes de 17 ans ont déjà essayé la MDMA et/ou l’ecstasy, inférieur aux 3,4 % au niveau national.

Article original sur normandie-actu.fr: Alcool, cocaïne, cannabis... voici les drogues auxquelles les jeunes du Grand Est sont accros

..


19/10/2018 - 09:33:00
info
Totale pages / langue:   39'262 / 2'455
Dans l'archive :   46'558
Pages des dernières 24 heures:   7
Pages de ce mois:   557
Affichage:   16'148'3873'709'375
Affichage dans l'archive:   15'469'997

©2018 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité