Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
Sport et cannabis
Auteur: laia  25/09/2018 - 07:36:00

Utilisation historique du cannabis pour aider dans le sport

La plante de cannabis a été utilisée dans le monde entier durant des siècles (millénaires dans certaines zones). Particulièrement en Afrique, cette plante s’est convertie en une véritable colonne vertébrale pour de nombreuses sociétés tout au long de l’histoire, comme par exemple pour les tribus Khoikhoi et Bantu (Afrique de l’Est), qui utilisent le cannabis comme médecine et potentialisateur des capacités physiques quand cela est nécessaire. L’association entre cannabis et sport (ou effort physique) est longue et bien documentée.

Au fil des siècles, le cannabis est présent  dans de nombreux aspects de cette culture, non seulement grâce à ses propriétés thérapeutiques et récréatives ou folkloriques, mais également pour la potentialisation des sens pour la chasse, la cuillère et probablement pour faire la guerre.

Font: PeopleGroups.org

La tribu Bantu est sans aucun doute l’une des plus connues en Afrique, ce n’est pas pour rien si ses langues peuvent être parlées sur tout le continent Africain. L’utilisation traditionnelle du cannabis par cette tribu pour la potentialisation dans le rendement, mais également comme médecine et herbe spirituelle, a eu un rôle important dans sa diffusion et sa culture. Ces effets décrits sont les mêmes que ceux démontrés par la science d’aujourd’hui en laboratoire et avec des essais cliniques dans certains cas, des éléments qui contraste l’image traditionnelle et fallacieuse de la plante et de ses effets décrits comme encourageant la léthargie et rendant inactif.

Sport d’aujourd’hui et cannabis

De nombreux athlètes à travers le monde se rendent compte des bénéfices sportifs et médicales du cannabis, qui malgré son injuste réputation s’est convertie comme la première option pour de nombreux sportifs au moment de réduire la douleur ou pour améliorer leur rendement, d’ailleurs, une étude a démontré que 96% des jeunes athlètes français auraient utilisé du cannabis pour améliorer leur rendement et se relaxer après l’effort physique.

Il pourrait être facile de rejeter ces témoignages en prétextant qu’il s’agit de cas isolés, mais l’évidence montre que ce n’est justement pas le cas et le monde entier semble ouvrir les yeux faces aux bénéfices du cannabis.

Natation

Michael Phelps est l’un des athlètes les plus médaillé dans l’histoire des Jeux Olympiques, si ce n’est le plus médaillé avec 23 médailles d’or olympiques, quelque chose que très peu de personnes sont capables de réaliser. On pourrait penser que pour atteindre les sommets du sport, le cannabis doit être quelque chose à éviter, il existe cependant des preuves que Phelps lui-même profite des propriétés thérapeutiques et de la potentialisation du rendement grâce aux cannabinoïdes comme le THC et le CBD, comme le prouve la photo suivante.

Michael Phelps consumiendo cannabis. Fuente: Faro de Vigo

Nous avons également la preuve de l’utilisation importante de la part de la communauté des nageurs professionnels, avec une majorité qui pensent que l’utilisation de la plante ne devrait pas être une violation des lois antidopage étant donné la large utilisation du cannabis et de ses propriétés bénéfiques.

Basketball et cannabis

Nous pourrions penser que le cas de Phelps est un cas isolé, celui d’un athlète exceptionnel qui a triomphé malgré le cannabis. Et bien comme nous allons le voir nous serions bien loin de la réalité. Les professionnels de la santé ont reçu des athlètes et des sportifs, comme des gymnastes, des plongeurs, des footballeurs, des basketteurs et un long etcétéra qui prouve que consommer du cannabis avant les matchs ou les événements aides à améliorer la concentration.

Parfois, certains athlètes font un pas en avant et reconnaissent ouvertement, comme c’est le cas de Matt Barnes, un incroyable joueur de NBA (Golden State Warriors) qui a expliqué en détail il y a quelques mois comment le cannabis entrait dans sa routine quotidienne:

« En général je fume du cannabis plus ou moins 6 heures avant le match. Nous réalisons une sessions de tire le matin, je rentre à la maison, je fume mon herbe, je fais une sieste, je me douche, je mange et je vais au match ». Il a d’ailleurs reconnu que « durant mes meilleurs matchs j’ai toujours été sous l’effet du cannabis ».

En suivant cette routine, Mat Barnes et son équipe ont réussi à obtenir l’anneau des champions de la NBA en 2017 contre les Cavaliers de Cleveland. Après la victoire et avec déjà 38 ans, Barnes s’est retiré en affirmant que l’utilisation du cannabis dans le basket professionnel américain est très commun même si cela enfreint certaines règles de base de la NBA.

D’autres joueurs de baskets ont soutenu les mots de Barnes, comme par exemple le pivot – également à la retraite- Kenyon Martin, qui a affirmé que 85% des joueurs de NBA utilisent la plante.

Sprint

Jeune jamaïquain, Usain Bolt a admis avoir fumé du cannabis occasionnellement. Même si on peut admettre qu’il s’agit d’un fait passé, il est clair qu’il l’a utilisé en grande quantité durant son étape de formation comme coureur de sprint (quelque chose qui pourrait laisser penser à conséquences négatives sur son rendement). De plus, Bolt a montré un appui public pour le cannabis durant différentes occasions et il s’est montré avec des vêtements de la marque « Pothead Diaries », quelque chose qui a provoqué des commentaires négatifs dans certains secteurs de la presse. Quoi qu’il en soit, il semble que l’homme le plus rapide de la planète à également su voir les bienfaits du cannabis.

El cannabis puede mejorar el rendimiento y capacidad para correr

Indépendamment de l’utilisation personnelle que Bolt a pu faire de la plante, il existe des preuves que le cannabis peut améliorer la capacité pour courir, mais également pour facilité la résolution des problèmes. Des études réalisées sur des rats exposés au cannabis Sativa ont démontré qu’il améliorait le rendement par rapport à des groupes de contrôles en essais de labyrinthe et habilité motrice.

Courses de longues distances

En accord avec certaines études et preuves anecdotiques, certaines variétés de cannabis ont gagné en popularité durant les dernières années parmi les coureurs de marathon.

Des études récentes essaie d’expliquer le phénomène connu comme « runners high » (la défonce des coureurs), qui correspond à une sensation de pur bonheur, d’euphorie, de sentiment d’unité avec soit même et avec la nature, la paie, l’harmonie, l’énergie sans limite et la réduction de la douleur. Au départ, on a pensé que cela pouvait être en relation avec les réseaux de récepteurs opioïdes, mais aujourd’hui on pense que la sensation de bien être pourrait être dû à l’activation du système endocannainoïdes de notre organisme, le même qui répond au cannabis en offrant un soulagement de la douleur et une amélioration du rendement des athlètes.

Estudios recientes reportan sensación de bienestar y disminución del dolor tras consumir cannabis antes de correr.

Utilisation du cannabis dans le NFL

La Ligue National de Football Américain ou NFL (National Football League) est peut-être la ligue sportive qui demande le plus d’efforts et de dureté physique, les blessures faisant partie du travail. D’ailleurs, en 2015, 15% des joueurs de la ligue s’étaient blessés durant les premiers quinze jours de compétition. Suite à cela, de nombreux joueurs (actifs ou à la retraite) ont manifesté en faveur du cannabis comme médecine pour soulager la douleur, réduire les inflammations et aider le rendement physique en général. Un événement connu comme « Cannabis In Professional Sports » et qui a réuni un grand nombre de professionnels du sport en faveur de l’utilisation sportive du cannabis, quelque chose d’impensable il y a encore quelques années.

De plus, et ce n’est pas le moins important, il a été suggéré que l’utilisation du cannabis pour soulager la douleur pourrait réduire considérablement l’utilisation d’opioïdes, quelque chose que la majorité des athlètes préfèrent étant donné que le cannabis est, sans aucune comparaison possible, une option plus saine et bénéfique.

Certains joueurs n’ont eu aucun problème pour reconnaitre qu’ils utilisaient du cannabis et qu’il le préférait aux autres options, comme c’est le cas de Martellus Bennett, un ancien joueur des New England Patriots ; au sujet des 89% de joueurs de NFL qui consomment du cannabis pour ses propriétés thérapeutiques et de potentialisateur de rendement, Bennet à une réponse claire sur la question :

« Il y a des moments de la saison où tout ton corps est douloureux … et tu ne veux pas prendre des cachets tout le temps. Ces cachets anti-inflammatoire que tu prends durant de longues années et qui finissent par te détruire l’estomac et les reins. C’est un produit des humains. L’herbe est un produit de Dieu. »

Quelque chose que soutient Ricky Williams, un ancien running back de la NFL, qui a été suspendu en 2004 pour utilisation de cannabis et qui s’est convertie depuis en leader de la défense du cannabis. Ce n’est pas pour rien, qu’il a lancé sa propre ligne de produits médicinaux basés sur le cannabis appelé Real Wellness, ce qui démontre que la culture du cannabis est vivante et bien présente dans la NFL.

Dernières nouveautés

Comme vous avec put le voir dans la vidéo, de nombreux joueurs de NFL ont reconnu avoir utilisé du cannabis d’une façon ou d’une autre. Récemment, un autre running back, Mike James a réalisé une pétition officielle pour l’utilisation du cannabis de façon médicinal, en présentant un recours d’utilisation thérapeutique qui lui permettra de le faire sans sanction officielle.

Il s’agirait du premier cas de cette nature et cela démontre clairement l’efficacité de la plante et les préférences des joueurs, qui ressentent souvent les effets secondaires des pastilles contre la douleur.

James qui dit avoir risqué sa carrière pour les bénéfices de tous les joueurs, commentait il y a peu à la chaîne BBC Sports : «  présenter cette pétition signifie un grand risque. Je pourrais avoir sacrifié ma carrière pour cela ».

Tout cela pourrait supposer un changement de législation du cannabis aussi bien au niveau sportif que gouvernemental, les preuves du soulagement physique et mental du cannabis sont toujours plus nombreuses, quelque chose que les sportifs comme le public en général pourrait utiliser.

Plus qu’un produit anti-inflammatoire

Durant les dernières années (on pourrait presque dire décennies) les propriétés anti-inflammatoires de certains cannabinoïdes et terpènes ont clairement été accepté. Cependant , on a découvert il y a peu de temps seulement le rôle du système endoncannainoïde sur des secteurs comme la réduction de la douleur et sa perception, l’appétit, l’état d’humeur, le tonus musculaire et de nombreuses autres choses, régulant et améliorant son état en étant stimulé, quelque chose qui arrive en consommant du cannabis.

Il a été prouvé que le cannabis est extrêmement efficace pour le traitement des problèmes d’humeur, de sommeille ou physique, une fois de plus pas seulement pour les athlètes, mais pour tout le monde.

Le nombre croissant de cas qui prouvent les propriétés médicinales du cannabis est ahurissant, et les changements constant aux Etats-Unis par rapport à la législation nous permet de voir les choses de façon optimiste. Nous espérons pouvoir profiter du cannabis librement dans un futur proche, aussi bien au niveau sportif que personnel.

Santé!

Article original sur philosopherseeds.com: Sport et cannabis

..

©2018 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité