Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
Procès à Rennes : des dealers de Dreux arrosaient la Bretagne de centaines de kilos de drogue
Auteur: Rédaction Côté Brest - Côté Brest  20/09/2018 - 08:12:00

Onze hommes sont jugés à Rennes depuis mercredi 19 septembre 2018 pour un vaste trafic de cocaïne, d’héroïne et de cannabis (photo d’illustration © Fotolia).

Par Press Pepper

La Juridiction inter-régionale spécialisée de Rennes (JIRS) juge, depuis mercredi 19 septembre 2018, onze hommes pour un vaste trafic de cocaïne, d’héroïne et de cannabis qui arrosait la Bretagne de centaines de kilos de drogue en 2016.

De gros dealers de Dreux (Eure-et-Loire) géraient le trafic qui avait des ramifications à Saint-Brieuc, Brest et Lorient. Le procès dure une semaine. 

Une partie du réseau déjà jugée

Une première partie du réseau a déjà été jugée au mois de mai dernier. Dix-huit hommes avaient été condamnés à des peines allant jusqu’à six ans de prison.

Les onze hommes présents mercredi dans le box des prévenus seraient à la tête du trafic déjà jugé. Parmi eux, trois frères de Dreux, bien connus des services de la justice, auraient organisé le convoyage de la drogue depuis l’Espagne et les Pays-Bas.

Nordine Ferman, 36 ans, a été condamné en 2014 par la cour d’assises spéciale de Paris pour avoir importé 50 tonnes de cannabis en France. Son frère Redwan, 32 ans, s’était évadé d’une garde à vue du commissariat de Dreux en 2010, embarrassant les services de police jusqu’au ministère de l’Intérieur.

Le service de sécurité en place au palais de justice de Rennes était à la hauteur du passé judiciaire des deux hommes.

Un avocat quitte l’audience

Leurs avocats ont tenté de faire annuler une partie de la procédure, estimant que les droits de la défense avaient été bafoués alors que des écoutes téléphoniques entre les prévenus et leur avocat parisien avaient été utilisées par les enquêteurs. Sans succès.

Maître Yacine Yakouti, avocat de Redwan Ferman,  a décidé de ne pas défendre son client et a quitté l’audience, s’estimant « mis en cause par le tribunal ».

Grossistes de Brest et Lorient

Entre 2015 et 2016, un trafic a été mis en place entre Dreux et la Bretagne. Un kebab de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) servait de base arrière, avant que la drogue ne soit redistribuée à des «grossistes» de Brest et Lorient.

L’enquête a démarré en 2015, quand un dealer de Saint-Brieuc a été dénoncé anonymement.

Les téléphones «de Merkel et Obama»

En 2016, les enquêteurs ont réussi à décoder les téléphones cryptés utilisés par les trafiquants. Ils ont alors pu réaliser des écoutes téléphoniques exceptionnelles. Se croyant protégés par le cryptage, les trafiquants parlaient des transports et de la marchandise sans prendre de précaution.

« On a les mêmes téléphones que Merkel et Obama », avait expliqué un dealer à l’un de ses revendeurs, pensant que les enquêteurs n’avaient aucun moyen de les décrypter.

Des sommes impressionnantes

Les sommes récoltées par les trafiquants sont impressionnantes. Pour les deux seuls points de vente de Dreux, le « chiffre d’affaires » s’élève à 84.450 euros en 32 jours. L’estimation annuelle de cette partie du trafic est de plus de 900.000 euros.

Les quantités de cannabis envoyées en Bretagne se comptent par centaines de kilos. Une écoute téléphonique parle de « 80 kg de mauvaise qualité », que les revendeurs ont fait renvoyer à Dreux, afin d’obtenir une meilleure marchandise. Plus de 200.000 euros ont été retrouvés dans différentes caches.

Le procès doit durer une semaine. Le jugement devrait être rendu mardi 25 septembre.

Article original sur normandie-actu.fr: Procès à Rennes : des dealers de Dreux arrosaient la Bretagne de centaines de kilos de drogue

..


info
Totale pages / langue:   39'322 / 2'459
Dans l'archive :   46'558
Pages des dernières 24 heures:   49
Pages de ce mois:   617
Affichage:   16'245'3143'746'310
Affichage dans l'archive:   15'525'903

©2018 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité