Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
Seine-et-Marne. Le salon de thé de Melun qui propose du "cannabis light" visé par une enquête sur la législation des stupéfiants
Auteur: Julien Van Caeyseele - La République de Seine et Marne  20/09/2018 - 09:05:00

Gaylord Pasteleur est désormais dans l’attente des analyses de ses produits à base de CBD, dans le cadre de l’enquête ouverte (©La Rép 77)

L’enseigne est pour le moment  fermée, faute de marchandise. Une opération de police a été menée, mi-septembre, concernant l’ouverture du Baracanna, à Melun.Dans ce salon de thé, Gaylord Pasteleur, le gérant propose la dégustation d’infusions de fleurs de chanvre à base de CBD, une substance controversée.

Lire aussi : Au Baracanna, venez siroter une infusion au CBD, parfois appelé « cannabis light »

« Des propriétés sédatives, relaxantes et un peu anxiolitiques »

« Bien que connu depuis les années 40, la pharmacologie du cannabidiol est encore mal identifiée, indique un médecin addictologue, contacté par La République de Seine-et-Marne. Il apparaît avoir des propriétés sédatives, relaxantes et un peu anxiolytiques mais il n’y a pas d’effets psychotropes à la consommation, comme c’est le cas du THC. »

Selon ce médecin, si le recul n’est pas assez important concernant le CBD, le spécialiste indique n’avoir « pas connaissance à ce jour d’un usager dépendant du CBD. » Si la législation française actuelle n’est pas claire sur le sujet, la justice a ouvert une enquête préliminaire concernant l’échoppe melunaise.

Les produits du Baracanna ont été saisis par la police pour analyses (©La Rép 77/JVC)

Législation sur les stupéfiants

« Des analyses vont être réalisées sur ces produits pour vérifier s’ils sont conformes à la législation », indique Béatrice Angelleli, la procureure de la République de Melun. Le gérant du Baracanna dispose des documents de son fournisseur suisse qui présente les teneurs en CBD et en THC (tétrahydrocannabinol, la substance psychotrope illégale présente en plus grande quantité dans le cannabis).

« Je ne vais pas ouvrir un magasin qui a pignon sur rue et vendre une marchandise illicite », avait alors confié le gérant. Si le magasin est pour le moment fermé, faute de marchandises, saisies dans le cadre de l’enquête préliminaire, il s’agit pour le moment d’une mesure temporaire.

« Ce sont de simples vérifications pour voir si ce magasin est en conformité avec la législation sur les stupéfiants », confie une source policière. Si la législation n’est pas très claire, les substances doivent contenir moins de 0,2 % de THC. Un seuil en deçà des chiffres annoncés par les fournisseurs du Baracanna et que les analyses doivent permettre de vérifier.

Les investigations sont menées par les policiers du commissariat de Melun.

Article original sur normandie-actu.fr: Seine-et-Marne. Le salon de thé de Melun qui propose du "cannabis light" visé par une enquête sur la législation des stupéfiants

..


info
Totale pages / langue:   39'164 / 2'442
Dans l'archive :   46'558
Pages des dernières 24 heures:   31
Pages de ce mois:   459
Affichage:   15'956'6993'638'968
Affichage dans l'archive:   15'371'965

©2018 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité