Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
Un trafic de stupéfiants aux toilettes démantelé au Mêle-sur-Sarthe
Auteur: Amine El-Hasnaouy - Le Perche  16/09/2018 - 06:31:00

Trois jeunes, âgés de 20 à 25 ans, sont passés au tribunal la semaine du 3 septembre 2018. (©Le Perche)

C’est un trafic de cannabis au Mêle-sur-Sarthe (Orne) que les gendarmes ont mis à jour, en juillet 2017. Trois jeunes garçons, âgés de 20 à 25 ans, ont dû répondre, jeudi 6 septembre 2018, à l’audience correctionnelle de faits de transport, usage, détention, offre et acquisition de produits stupéfiants entre le 19 juillet 2017 et le 23 avril 2018.

« Le Mêle-sur-Sarthe, ce n’est pas Chicago ! C’est petit et tout finit par se savoir », indique le président d’audience Eric Martin. Il évoque l’enquête de gendarmerie, les images de vidéosurveillance, les écoutes téléphoniques. Le trafic est vite repéré auprès des toilettes publiques.

Trois garçons sont rapidement appréhendés, seuls deux (dont les casiers sont vierges) sont venus s’expliquer à la barre du tribunal.

Les témoignages sont nombreux et de multiples transactions sont identifiées. Un certain « Carlos » serait aux commandes mais son identité reste floue. Le président évoque un nom (le prévenu absent) mais les deux autres nient.

L’un serait plus impliqué, reconnaissant plusieurs ventes. Son comparse, par contre, s’agace :

« Je ne comprends pas ce que je fais ici. Je devrais être au travail car je suis en apprentissage. Je n’ai jamais rien vendu, j’ai juste dépanné… »

Le président tient donc à rappeler ce que dit la loi : « il s’agit d’un produit illicite en France. Céder, c’est aussi donner, dépanner : c’est illégal ! »

Il ajoute :

« le cannabis autorisé dans certains pays est différent de celui que vous achetez en France de façon illégale, il est beaucoup plus nocif ».

Les deux garçons sont en effet de gros consommateurs et reconnaissent continuer à fumer, en de plus faibles quantités cependant.

Le procureur de la République requiert des peines allant de quatre à huit mois ferme.

« C’est du grand n’importe quoi », font savoir les garçons, visiblement surpris face à une telle fermeté.

Ils ont été condamnés à deux mois de prison avec sursis pour l’un et six mois de prison avec sursis pour l’autre. Le prévenu absent a écopé de trois mois ferme.

« Le message du tribunal est simple », conclut le président.

« Avoir du cannabis sur soi est illégal en France. Vous étiez venus avec un casier vierge, vous sortez avec une peine au-dessus de votre tête ».

Article original sur normandie-actu.fr: Un trafic de stupéfiants aux toilettes démantelé au Mêle-sur-Sarthe

..


info
Totale pages / langue:   39'139 / 2'440
Dans l'archive :   46'558
Pages des dernières 24 heures:   42
Pages de ce mois:   435
Affichage:   15'890'1843'617'571
Affichage dans l'archive:   15'342'573

©2018 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité