Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
Yvelines. Ils cultivent du cannabis dans le Mantois
Auteur: Rédaction Mantes - 78actu  29/08/2018 - 12:42:00

Une plantation de cannabis dans le Mantois (Yvelines) en toute légalité, c'est possible ! Deux agriculteurs en font l'expérience depuis trois ans. Reportage. 

Thierry Maillier et Christophe Lecoq, deux agriculteurs des Yvelines. (©Patrick Auffret)

En circulant entre Mantes (Yvelines) et Houdan vous l’avez peut-être déjà aperçu. Aux abords de la D983 s’élève un champ atypique : une plantation de chanvre, dont le nom scientifique n’est autre que cannabis.

Cette grande famille, souvent réduite au chanvre indien, réputé pour ses propriétés psychotropes, compte également parmi ses membres le chanvre industriel, pauvre en THC.

Cannabis

Exploité par quelques agriculteurs du Mantois, le chanvre a d’abord intrigué le voisinage. Christophe Lecoq et Thierry Maillier, responsable du cercle des agriculteurs de Houdan, en cultivent maintenant depuis trois ans et s’amusent des similitudes entre leur culture et celle de la drogue :

« Sur les paquets des semences il est indiqué cannabis ».

La troublante ressemblance entre les deux plantes a attiré de nombreux curieux. « On les a vus venir mais ils ne sont jamais revenus », preuve que les effets escomptés ne sont a priori pas au rendez-vous. Une plante sans effet ou presque :

« Chaque fois que je travaille là-dedans je ressors avec un mal de crâne », modère Thierry Maillier.

Caractéristiques communes

Les deux variétés présentent de multiples caractéristiques physiques communes. Toutefois,

« les feuilles n’auraient pas la même taille. Apparemment celles du chanvre indien seraient plus imposantes et les plants plus odorants »

expliquent les deux agriculteurs tout en reconnaissant n’en avoir jamais eux-mêmes consommé.

La culture du chanvre industriel est légale en France mais très encadrée. Les plants ne peuvent contenir plus de 0,2 % de THC et le produit fini en est totalement dépourvu.

Pour s’assurer que le cadre légal est respecté, les paquets de semences sont récupérés par la DDT* et les plantations sont inspectées par l’Association des Producteurs de Chanvre.

La promesse d’une culture rentable

Convaincus par la promesse d’une culture rentable, aux débouchés importants, les deux agriculteurs ont choisi d’investir dans cette nouvelle activité.

« Cela nous permet de diversifier notre production et nos sources de revenus. ».

De plus, la culture du chanvre répond aux exigences de diminution de l’usage des produits phytosanitaires. Le chanvre est écologique. Il ne nécessite ni pesticide ni désherbant. La plante pousse très rapidement – jusqu’à 5 centimètres par jour – et n’a pas d’agresseur. Elle étouffe toutes les mauvaises herbes potentielles.

Retards de trésorerie

S’ils ont été conquis par la culture du chanvre, la rentabilité promise s’est avérée limitée et ils accusent d’importants retards de trésorerie.

« On a avancé les semences et les charges de 2016 et 2017. En août 2018, on n’a toujours pas touché d’argent sur la fibre. Ça commence à nous désespérer. »

Pas moins de 87 ballots de paille de chanvre s’entassent dans leur entrepôt. Ces difficultés ont refroidi plus d’un agriculteur. « La première année nous étions huit, nous ne sommes plus que trois. »

Petites surfaces

Les aspects négatifs de la culture sont estompés par la petite taille des surfaces dédiées au chanvre. Thierry Maillier n’y consacre que cinq hectares sur les 220 que comptent son exploitation et Christophe Lecoq 4 sur 160.

Pourtant, ils ne sont pas certains de renouveler leur production de chanvre l’an prochain. La chanvrière en charge de transformer leur chanvre peine à écouler la production.

La filière n’est pas aussi porteuse qu’espéré.

Elise Da Silva Griel

* Direction Départementale des Territoires.

Ce cannabis n’est pas bon à fumer
Pour être sûr de la qualité, nous avons fait goûter un pied de notre cannabis à Bruno, 45 ans, un consommateur régulier… « Elle a grainé. Elle a pollinisé, c’est devenu un pied mâle or on ne fume que la femelle. Moi, une branche comme cela, je la mets à la poubelle ! » On a été vite fixé : Bruno s’est tout de suite rendu compte qu’il ne pourrait pas avoir avec ce cannabis les mêmes effets qu’avec les produits qu’il fume habituellement. Il a néanmoins accepté de le goûter.
Il entreprend donc patiemment d’égrainer la tige, c’est-à-dire de séparer les graines, il y en a beaucoup, des feuilles. Il ajoute un peu de tabac et obtient finalement un mélange tout à fait convenable pour le néophyte. « D’accord, c’est parfumé, c’est du chanvre. En rentrant de vacances, je suis tombé sur un champ avec des pieds comme celui-là. Ils faisaient deux mètres de haut, collaient comme de la résine de cannabis mais étaient destinés à faire du textile. Alors parfois, dans ce genre de champs, on trouve des pieds femelles mais en fait, ce qui fait qu’une plante est bonne à fumer ou pas, c’est le THC (ndr : tétrahydrocannabinol, la substance active du cannabis). Là-dedans il n’y en a pas. Je vais avoir du mal à fumer cela. »
Pas décontenancé pour autant et malgré ses réticences, Bruno, bien que très sceptique, accepte de rouler un joint entre deux feuilles de papiers de cigarette. « Cela sent quand même un peu, » remarque l’une de ses amies. Effectivement, l’odeur est très parfumée mais pour Bruno, rien à voir avec celle d’une herbe propre à sa consommation. « C’est du foin, c’est placebo !, conclut Bruno, d’un air définitif alors que le pétard se consume. Je reste sur mon impression première. Ce n’est pas de la drogue. »

Bruno, un consommateur régulier des Yvelines,  a longuement égrainé la tige. (©DR)
Déception : ce pétard des Yvelines n’était pas bon à fumer ! (©DR)

Article original sur normandie-actu.fr: Yvelines. Ils cultivent du cannabis dans le Mantois

..


19/10/2018 - 09:33:00
info
Totale pages / langue:   40'630 / 2'470
Dans l'archive :   46'557
Pages des dernières 24 heures:   47
Pages de ce mois:   875
Affichage:   17'451'6314'198'379
Affichage dans l'archive:   16'162'407

©2018 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité