Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
Des hamburgers McDonald's lancés dans la prison de Rouen : « On venait pour un pique-nique »
Auteur: Raphaël Tual - 76actu  23/08/2018 - 06:12:00

Deux jeunes hommes de 20 et 21 ans ont été condamnés, mercredi 22 août 2018, pour avoir envoyé des hamburgers McDonald’s et du cannabis par-dessus les murs de la prison de Rouen. Eux, clament leur innocence, malgré une version des faits « peu crédible ». (Illustration ©Pixabay)

Une atmosphère de « mauvaise foi » régnait au palais de justice de Rouen (Seine-Maritime), mercredi 22 août 2018. Deux jeunes hommes originaires de l’Eure comparaissaient devant le tribunal correctionnel, soupçonnés d’avoir lancé une vingtaine de hamburgers McDonald’s et de la résine de cannabis par-delà l’enceinte de la prison, le 8 août 2018.

LIRE AUSSI : Ils envoient des sacs McDonald’s par dessus le mur de la prison de Rouen : neuf interpellations

Dix kebabs, 16 pizzas et 18 glaces

L’un affirmait être venu sur Rouen pour « faire du shopping ». Le second, pour qui les policiers ont retrouvé pas moins de 26 kebabs et pizzas, ainsi que 18 glaces dans son coffre, assurait être en route pour un « pique-nique ». Des versions « abracadabrantesques » qui n’ont pas convaincu la justice.

Ces deux jeunes âgés de 20 et 21 ans et originaires d’Évreux, ont été interpellés à proximité de la maison d’arrêt de Rouen le 8 août 2018, avec sept autres mis en cause. Placés en garde à vue, ils étaient soupçonnés d’avoir participé à un « parachutage » de nourriture et de drogue, au moment de la promenade de détenus.

Ce jour-là, vers 16h, les gardiens dans les miradors aperçoivent plusieurs individus lancer deux sacs-poubelle noirs. Le premier contenait tabac, cigarettes et 164 g de résine de cannabis. Le second, pas moins d’une vingtaine de sandwiches hamburgers McDonald’s.

Un surveillant les reconnaît « formellement »

Pour le procureur de la République adjoint de Rouen, Étienne Thieffry, il ne fait aucun doute que ces deux jeunes hommes, au volant des voitures, ont participé à ces projections de « missiles ». Le film d’emballage transparent retrouvé dans le coffre du second prévenu, entre les pizzas et les kebabs, « est le même que celui utilisé pour enrober les bouts de résine de cannabis ». De plus, malgré l’absence de vidéosurveillance, « un surveillant pénitentiaire a formellement reconnu les prévenus à l’aide de jumelles. C’est bien mieux que des caméras », se satisfait le magistrat.

Seulement, les deux hommes nient en bloc. « J’ai conduit mes amis à Rouen pour faire des courses. On a croisé par hasard les occupants de l’autre voiture que nous connaissons. Je n’ai rien à voir avec cette histoire », affirme le premier au casier judiciaire « chargé » et dont le permis de conduire était suspendu au moment de son arrestation. Son « ami » qui transportait toutes ces victuailles depuis Évreux, « voulait juste rejoindre des copains pour un pique-nique ».

« Je sais que notre histoire paraît peu crédible »

« Ça a été un gros coup de bol de vous retrouver justement là », ironise la présidente Delpine Nalin. « Je sais que notre histoire paraît peu crédible devant autant de coïncidences », admet tout de même le « livreur » de fast-food. Des « alibis pétris de mauvaise foi carabinée » et des « explications abracadabrantesques », pour le procureur.

L’avocate du premier prévenu s’est érigée en Saint-Thomas :

Je ne crois que ce que je vois ! Évidemment, tous [les gardés à vue, ndlr] ne vous disent pas la vérité. Ils ne veulent pas donner des noms. Peut-être qu’ils ont acheté des kebabs avant de commettre un braquage… Ils ne vous le diront jamais.

Elle a estimé qu’il n’y avait pas d’éléments contre eux, malgré « leur version difficile à croire » : « Dans ce dossier, il n’y a que des ‘on dit’ et des coïncidences. »

Cependant, les juges ont estimé que les pièces versées au dossier étaient suffisantes, condamnant le premier à six mois avec sursis et le second à six mois de prison ferme, au regard de ces antécédents judiciaires.

Ces deux jeunes hommes sont considérés comme innocents tant que toutes les voies de recours judiciaires n’ont pas été épuisées.

Article original sur normandie-actu.fr: Des hamburgers McDonald’s lancés dans la prison de Rouen : « On venait pour un pique-nique »

..


info
Totale pages / langue:   38'488 / 2'364
Dans l'archive :   46'558
Pages des dernières 24 heures:   7
Pages de ce mois:   729
Affichage:   14'985'4983'246'125
Affichage dans l'archive:   14'860'475

©2018 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité