Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
Brest. Boutiques de dérivés du cannabis : deux mises en examen
Auteur: Martine De Saint Jan - Côté Brest  01/08/2018 - 16:46:00

Yves Floc’h, commissaire central adjoint à Brest, Jean-Philippe Récappé, procureur, et Gilbert Cadiou de la brigade des stups. (©Côté Brest.)

À Brest, les gérants des boutiques Zen shop et My coffee shop (qui disaient commercialiser des dérivés du cannabis), interpellés lundi 30 juillet 2018 à Brest et présentés au parquet mercredi 1er août ont été mis en examen pour :

  • acquisition, détention, transport, offre ou cession de produits stupéfiants (passible de dix ans de prison),
  • provocation à l’usage de stupéfiants,
  • exercice illégal de la profession de pharmacien,
  • ouverture d’un établissement pharmaceutique sans autorisation,
  • commercialisation d’un médicament sans autorisation de mise sur le marché,
  • diffusion de publicité en faveur d’un médicament n’ayant pas fait l’objet d’une autorisation de mise sur le marché.

Ils vendaient de la fleur de cannabis

My coffee shop et Zen shop avaient ouvert très récemment. Le premier très discrètement, le second en communiquant largement. « C’est le contrôle d’un individu en possession de fleurs de cannabis qui a déclenché l’ouverture d’une enquête le 17 juillet, raconte Gilbert Cadiou, responsable de la brigade des stups du commissariat de Brest. Il avait indiqué s’être fourni auprès de My coffee shop. Nous nous sommes ensuite intéressés à Zen shop dès son ouverture le 20 juillet. »

L’enquête a permis d’établir que les deux boutiques vendaient de la fleur de cannabis, ce qui est interdit par la loi. « Près de 800 g ont été retrouvés dans chacune. » Le commerce était florissant pour Zen shop puisque les enquêteurs ont évalué son chiffre d’affaires quotidien à plus de 1 000 euros.

L’un des produits que l’on pouvait trouver à Zen shop. (©Côté Brest.)

Problème de santé publique

Pour le procureur de Brest Jean-Philippe Récappé, « cela constituait un trouble grave de l’ordre public ». Mais l’activité des deux magasins relevait aussi selon lui d’« un problème de santé publique car ils vantaient les bienfaits de leurs produits (crèmes, huiles, bonbons, gâteaux…) pour la santé », sans réellement savoir d’où ils venaient et ce qu’ils contenaient exactement.

Les deux boutiques ont fait l’objet d’une fermeture judiciaire et les commerçants ont été placés sous contrôle judiciaire. Le gérant de Zen shop s’est vu notifier l’interdiction de poursuivre toute activité commerciale de vente, le responsable de My coffee shop peut, lui, continuer pour l’instant à exploiter le magasin d’e-cigarettes qu’il tient à Morlaix. L’enquête est poursuivie pour vérifier les sources de financement, la provenance des produits, de possibles complicités…

Jean-Philippe Récappé prévient :

Toute personne qui aurait l’idée d’ouvrir un autre commerce de ce type doit savoir que la police et la justice seront mobilisées pour faire appliquer la loi.

À bon entendeur…

Article original sur normandie-actu.fr: Brest. Boutiques de dérivés du cannabis : deux mises en examen

..


19/10/2018 - 09:33:00
info
Totale pages / langue:   39'322 / 2'459
Dans l'archive :   46'558
Pages des dernières 24 heures:   17
Pages de ce mois:   617
Affichage:   16'264'9883'754'189
Affichage dans l'archive:   15'537'694

©2018 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité