Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
Justice. A Flers, il crie "Allahu akbar" à l'arrivée des policiers
Auteur: Rédaction Flers - L'Orne Combattante  05/07/2018 - 05:05:00

Cet habitant de Flers s’était rebellé face aux policiers. (©Illustration/Fotolia)

Le 28 mars 2018, les policiers interviennent au domicile d’une femme à Flersqui déclare être menacée par un ami de son ex-compagnon. Il est armé d’un couteau et menace de la tuer.

Lire aussi : Justice. Contrôlé à Thury-Harcourt, il fait passer l’odeur du cannabis pour celle de la pelouse

Il blesse un policier

Présent à la barre du tribunal correctionnel d’Argentan mardi 3 juillet, le prévenu de 29 ans est interrogé sur ces premiers faits. Il reconnaît les menaces proférées mais affirme qu’il n’a jamais exhibé cette arme.

« Pourtant cette femme affirme, dès l’appel, que vous étiez armé d’un couteau », reprend le Président. « Si elle le dit, ça peut être possible, je ne m’en souviens plus, j’étais fortement alcoolisé j’avais deux grammes d’alcool. »

Un désordre psychologique

Lorsque les policiers arrivent au domicile de la requérante c’est eux qui sont pris à partie par le prévenu qui crie à plusieurs reprises Allahu akbar en menaçant et insultant les fonctionnaires qui tentent maintenant de l’appréhender.

« Pourquoi tu crois que je me suis laissé pousser la barbe. Je sors de prison mais si j’y retourne je vais me radicaliser et vous connaissez la bombe humaine, vous allez voir ».

Il est violent et ira jusqu’à se rebeller, blessant au poignet un policier. Une expertise psychiatrique révèle un désordre psychologique dû à une forte dépendance alcoolique.

« Je me suis rasé la barbe »

Depuis ces faits, il a engagé des soins et a drastiquement réduit sa consommation mais avoue qu’il ne se sent pas capable d’une totale abstinence, et reconnaît s’énerver lorsqu’il ne boit pas.

« Je reconnais aujourd’hui que je suis alcoolique et je me rends compte maintenant que tous mes problèmes sont liés à cette dépendance. Je veux régler ce problème. Je ne veux plus retourner en prison ».

« Que pensez-vous de vos propos sur l’apologie du terrorisme ? », interroge le Procureur de la République. « Je ne sais pas comment me justifier, j’étais ivre. Lorsque les policiers m’ont répété ces menaces, j’ai fondu en larme, je me suis aussitôt rasé la barbe. »

4 mois de prison et 105 heures de TIG

Pour le ministère public, c’est déjà un premier pas de reconnaître les faits mais ces menaces et l’apologie du terrorisme dans les rues de Flers ne sont pas complètement neutres. Il requiert une peine de dix mois d’emprisonnement et deux cents heures de TIG (Travail d’Intérêt Général) sur une durée de dix-huit mois. Pour l’avocat de la défense il n’est pas facile d’avouer là, à la barre de votre tribunal, que l’on est alcoolique.

« Il reconnaît les faits et je ne pense pas qu’il y ait réellement eu apologie du terrorisme. Je suis satisfaite des réquisitions du ministère public, une mesure de soin me semble ici adaptée. »

Après en avoir délibéré, le tribunal prononce la relaxe pour les faits d’apologie et reconnaît le prévenu responsable pour le reste des faits reprochés. Il est condamné à une peine de quatre mois d’emprisonnement avec sursis et cent cinq heures de TIG (travail d’intérêt général) à réaliser sur une période de dix-huit mois avec la double obligation de soin et d’indemniser les victimes.

Article original sur normandie-actu.fr: Justice. A Flers, il crie "Allahu akbar" à l’arrivée des policiers

..


info
Totale pages / langue:   38'472 / 2'357
Dans l'archive :   46'558
Pages des dernières 24 heures:   33
Pages de ce mois:   677
Affichage:   14'895'1663'220'245
Affichage dans l'archive:   14'823'869

©2018 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité