Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
Tribunal de Cahors. Elle avait pris la voiture alors qu'il en avait besoin, du coup, il la reçoit avec le fusil
Auteur: jeanclaude.bonnemere - Actu Lot  05/07/2018 - 06:01:00

Justice.

C’est la sœur de la compagne de M. L. qui a alerté le commissariat de police de Cahors, via un SMS. Arrivés sur les lieux, en ce mercredi après-midi, les policiers n’entendent aucun bruit. Ils appuient sur la sonnette. Personne ne répond. Ils entrent alors et retrouvent dans le couloir M. L. retenant sa compagne d’une main et un fusil dans l’autre.

Le président Vincent Ramette demande au prévenu de s’expliquer sur cette scène pour le moins inquiétante.

Elle ne m’aidait pas pour le travail

– « C’est moi qui lui avais dit d’appeler la police, car je faisais une crise de nerfs. Ça n’allait pas, j’étais trop énervé ! » indique-t-il.

Le président précise que l’arme à trois coups était chargée de trois cartouches et que la sécurité avait été enlevée. Il cherche à savoir qu’est-ce qui pouvait expliquer un tel comportement.

– « J’avais rendez-vous avec la banque et elle était partie en voiture. C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase ! » précise M. L.

– « Un rendez-vous ça peut se décaler, il n’est pas nécessaire de se mettre en pareil état ! » reprend le président.

– « J’ai beaucoup de mal à créer ma micro-entreprise et là c’était trop ! » rétorque le prévenu.

– « En plus, vous l’avez menacée avec le fusil ! » poursuit le président.

– « J’ai élevé le canon, mais je ne l’ai pas braquée ! » assure M. L.

Dans sa déposition, Mme fera tout pour ne pas enfoncer son compagnon. Le couple a conservé vie commune avec leurs deux enfants. M. avait consommé du cannabis ce jour-là, mais soutient que cela n’a eu aucune influence sur son comportement. Le président en profite tout de même pour rappeler au prévenu que la consommation de stupéfiants multiplie les risques de passage à l’acte violent. Il ajoute :

– « Vous encourez 10 ans de prison pour tout ça ! » lance-t-il.

Lors de l’arrestation de M. L., les policiers retrouvent 8 gr de cocaïne, du cannabis et 350 € en liquide. Ils découvrent également un couteau de chasse dans la chambre, dans la boîte à gants de la voiture, ainsi qu’une matraque électronique. M. se servait d’une capsule de Kinder surprise pour transporter la cocaïne jusque dans les quartiers de Cahors où il entretenait son petit commerce.

« Kinder surprise » et cocaïne

– « C’était pour assurer la survie de la famille ! » déclare-t-il en faisant part de ses regrets.

Pour sa part, Cécile Lasfargues, vice-procureur, loue le sang-froid des policiers qui se sont retrouvés face à M.L. avant de le désarmer. Elle insiste sur les violences traumatisantes que représentent de tels comportements. Elle déplore que les enfants aient été témoins de ces faits. La famille a fait l’objet d’une prise en charge par les services sociaux. Mme Lasfargues requiert 8 mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans, avec obligation de soins et interdiction de détenir tout type d’arme. Elle demande que M. L. soit inscrit au fichier national des interdits d’acquisition et de détention d’armes (FINIADA).

Le tribunal a repris dans son jugement l’intégralité des réquisitions.

Article original sur normandie-actu.fr: Tribunal de Cahors. Elle avait pris la voiture alors qu’il en avait besoin, du coup, il la reçoit avec le fusil

..


info
Totale pages / langue:   38'489 / 2'364
Dans l'archive :   46'558
Pages des dernières 24 heures:   4
Pages de ce mois:   730
Affichage:   14'996'0243'249'083
Affichage dans l'archive:   14'864'639

©2018 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité