Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
La loi québécoise sur le cannabis est adoptée
Auteur: Caroline Plante, La Presse canadienne  12/06/2018 - 14:06:00

Jacques Boissinot / La Presse Canadienne

QUÉBEC — Après plus d’une centaine d’heures de travaux parlementaires et sept mois de travail, les élus québécois ont adopté mardi le projet de loi 157 sur l’encadrement du cannabis.

L’adoption, à 61 voix pour et 46 voix contre, ne s’est pas faite sans heurts; le Parti québécois (PQ) et la Coalition avenir Québec (CAQ) ont refusé d’appuyer la pièce législative.

S’il était écrit dans le ciel que la CAQ voterait contre, il en allait différemment pour le PQ.

Mardi, la ministre déléguée à la Santé publique, Lucie Charlebois, a paru estomaquée de la tournure des évènements.

«Je suis extrêmement déçue de l’attitude du Parti québécois, qui ne m’a jamais montré de signes tout au long de l’étude du projet de loi», a-t-elle déclaré.

«Dernière minute, on vire de bord; moi je déplore le fait que des gens veuillent faire de la politique avec un projet qui touche la santé publique, notamment celle de nos jeunes.

«Je vous laisse avec ça, je suis un petit peu fâchée», a-t-elle lâché devant les journalistes.

Le chef du PQ, Jean-François Lisée, a indiqué mardi matin qu’il aurait souhaité que le gouvernement Couillard interdise la consommation de marijuana dans les lieux publics.

Il recommandait également que ce soit Québec, et non Ottawa, qui gère la production du cannabis. «Cet abandon de la souveraineté québécoise sur un secteur agricole légal, pour nous, est inacceptable», a-t-il déclaré.

Le chef péquiste s’est aussi dit «très préoccupé» des liens potentiels entre les propriétaires des producteurs de cannabis et les paradis fiscaux. «On fait tout ça pour se débarrasser du crime organisé et on ne réussit pas à faire en sorte d’exclure des investisseurs, qui sont dans les paradis fiscaux, des compagnies de production de cannabis», a-t-il renchéri.

De son côté, la CAQ a dit voter contre le projet de loi québécois car le gouvernement a fixé à 18 ans l’âge légal pour consommer du cannabis, et non à 21 ans comme il le souhaitait.

Le député caquiste Éric Caire a également dénoncé la décision du gouvernement de laisser aux municipalités le choix de permettre ou non la consommation de cannabis dans les lieux publics sur leurs territoires.

«Pour nous, ces éléments-là étaient des éléments essentiels pour que l’on puisse appuyer le projet de loi», a-t-il déclaré.

Article original sur journalmetro.com: La loi québécoise sur le cannabis est adoptée

..


info
Totale pages / langue:   35'143 / 2'019
Dans l'archive :   46'558
Pages des dernières 24 heures:   69
Pages de ce mois:   1211
Affichage:   11'541'6041'713'097
Affichage dans l'archive:   12'857'076

©2018 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité