Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
Tribunal. Accident à Vimoutiers : l'hôpital d'Avranches se débarrasse de l'échantillon de sang de l'automobiliste
Auteur: Rédaction L'Aigle - Le Réveil Normand  05/06/2018 - 16:46:00

Peine allégée pour le plombier vimonastérien (©Fotolia)

La cour d’appel de Caen (Calvados) a considérablement allégé lundi 4 juin 2018, la peine prononcée à l’encontre d’un automobiliste de 22 ans, qui avait été contrôlé positif au cannabis après avoir provoqué un accident de la circulation à Vimoutiers (Orne), en octobre 2015.

Alors qu’il avait été condamné à quatre mois de prison avec sursis en première instance, D. P. a écopé lundi soir d’une simple amende de 500 euros. Lors de sa première comparution devant la cour d’appel, le 31 janvier 2018, le plombier avait demandé, et obtenu une seconde analyse de l’échantillon de sang prélevé le jour des faits. L’automobiliste contestait le taux de 7 ng de THC (la substance active du cannabis) par ml de sang décelé dans son organisme.

Manque de preuves

Seulement, l’expert mandaté par la justice n’a pas été en mesure d’examiner le flacon. Et pour cause, « le centre hospitalier d’Avranches ne l’a pas conservé », a souligné, visiblement désabusé, le président de la cour.

L’avocat de l’automobiliste a ainsi tranché :

S’il manque une preuve, les stups tombent. Et là, il n’y a plus rien dans ce dossier ».

Originaire d’Aubry-le-Panthou, le prévenu avait perdu le contrôle de sa Clio avant de percuter une voiture qui circulait en sens inverse, dans le centre-ville de Vimoutiers (Orne). « Je suis arrivé sur des graviers, la voiture a chassé tout de suite. Je n’ai rien pu faire », s’est défendu l’automobiliste.

« Il n’est pas exonéré de toute responsabilité

Sérieusement blessée, la passagère de la voiture percutée avait été hospitalisée au CHU de Caen. La sexagénaire souffrait alors de plusieurs fractures aux côtes et au doigt. « Si la circonstance aggravante de la conduite sous stupéfiants tombe, il reste son imprudence et sa maladresse. Il n’est pas exonéré de toute responsabilité », a estimé Marc Faury, l’avocat général.

Pressé de questions, le plombier a catégoriquement nié sa responsabilité dans l’accident. « Le panneau signalant le chantier était tombé. Il n’était pas informé que les conditions de circulation étaient modifiées », a insisté son avocat, qui a plaidé la relaxe.

En première instance, le tribunal d’Argentan avait suspendu le permis de conduire de l’automobiliste pendant six mois.

 

BM (PressPepper) pour Le Réveil normand

Article original sur normandie-actu.fr: Tribunal. Accident à Vimoutiers : l’hôpital d’Avranches se débarrasse de l’échantillon de sang de l’automobiliste

..

©2018 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité