Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
Cannabis au volant aux Pays-Bas – Partie 1 : test de salive
Auteur: Olivier  04/06/2018 - 09:00:00

Depuis le premier juillet 2017, la police fait passer des tests aux automobilistes, pour l’alcool, mais aussi pour d’autres substances telles les amphétamines, la cocaïne et la marijuana. Si l’agent soupçonne une consommation, il a le droit de procéder à un test de salive sur place. A première vue, cette procédure semble censée, mais une analyse plus poussée montre qu’il n’en est rien.

Consommateurs récréatifs et médicaux sur un pied d’égalité

La loi ne fait aucune distinction entre les consommateurs récréatifs et ceux qui consomment pour des raisons médicales. Ka-Chun Cheung de l’association néerlandaise des pharmaciens a sonné l’alarme auprès des autorités concernées. Il estime qu’environ un million de personnes ont été injustement criminalisées par la nouvelle loi.

L’une d’elles est Marjon Fisher. Elle souffre d’épilepsie depuis qu’elle a 17 ans, et pour elle, le cannabis est un remède miracle. Ce n’est que depuis qu’elle prend de l’huile de CBD qu’elle parvient à faire des choses normales aux yeux des autres, comme lire ou conduire une voiture. Mais Marjon s’inquiète : « Comment est-ce que la présence de cannabis dans mon sang va-t-elle influencer mon assurance. Suis-je assurable ? Est-ce que je contreviens à la loi ? »

Comme dans la plupart des autres pays européens, le CBD est légal aux Pays-Bas. Marjon a donc le droit de prendre le volant, mais des problèmes surviendraient si elle causait un accident : elle s’exposerait à une amende de 850 EUROS et son permis de conduire pourrait être suspendu jusqu’à six mois. De plus, son assureur pourrait refuser toute réclamation.

La loi est non seulement injuste, elle est aussi dangereuse

Marjon est convaincue qu’elle peut prendre le volant en toute sécurité malgré sa consommation de cannabinoïdes. Elle sait que le CBD ne la rend pas high. Même si les effets du CBD sur la conduite automobile ne sont pas connus à 100 %, plusieurs experts n’y voient aucun risque. Saskia de Craen, une scientifique experte en sécurité routière estime que bannir le médicament serait encore pire : « Les gens qui prennent du cannabis médical, par exemple, connaissent l’effet de leur médicament sur leur conduite, et ces gens conduiraient probablement de manière moins sécuritaire sans le cannabis ».

Ka-Chung Cheung est du même avis. Il demande que la loi soit modifiée, rapidement. Le ministère de la Justice n’était pas disposé à s’entretenir avec le Cannabis News Network. Par écrit, il a déclaré être activement en train de chercher une nouvelle solution qui concilierait la sécurité routière et les besoins des patients médicaux.

Suivez le Cannabis News Network pour connaître toutes les nouvelles liées au cannabis. Pour plus de détails, suivez le Cannabis News Network sur FacebookTwitter, YouTube et Vimeo.

The post Cannabis au volant aux Pays-Bas – Partie 1 : test de salive appeared first on Sensi Seeds Blog.

Article original sur sensiseeds.com: Cannabis au volant aux Pays-Bas – Partie 1 : test de salive

..


info
Totale pages / langue:   39'134 / 2'441
Dans l'archive :   46'558
Pages des dernières 24 heures:   12
Pages de ce mois:   423
Affichage:   15'910'3183'625'393
Affichage dans l'archive:   15'352'405

©2018 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité