Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
A Gaillon, soupçonnés de trafic de drogue, l'automobiliste et son passager se rebellent contre les gendarmes
Auteur: Jean-Paul Gosselin - L'Impartial  29/05/2018 - 06:32:00

La drogue et l’argent trouvé dans la voiture n’ont pas suffi à prouver le trafic, mais la détention et la rébellion ont quand même donné lieu à condamnation. (©DR – Photo d’illustration)

Les deux hommes étaient déjà bien connus de la justice et des gendarmes pour des antécédents de stupéfiants, vols aggravés, alcool au volant et récidive de cette forme de conduite automobile, outrages, blessures involontaires, etc. 

À 32 et 33 ans, les Gaillonnais ne se sont pas calmés. La preuve avec cette affaire de 2016 à juger.

Soupçons de trafic de stupéfiants

Vincent A. (absent de l’audience) conduisait le 22 juillet avec pour passager Birahima N. lorsque la BMW fut interceptée pour un contrôle sur des soupçons de trafic de stupéfiants.

De toutes les procédures établies après ce banal arrêt par les gendarmes, une seule arrive en jugement correctionnel, juste pour ce jour-là, pour la découverte assez étonnante effectuée sur le passager et son comportement violent.

Il expliqua que les 1 810 euros en espèces retrouvés sur lui étaient destinés à partir en vacances. Il avait encore le reçu du distributeur pour 1 500 euros.

Mais, il refusa tout autre motif pour la possession, dans la même sacoche, d’une liste de comptes avec des initiales pour chaque somme inscrite devant ces lettres. D’ailleurs, il n’y comprenait rien et ce n’était pas à lui…

Un trafic « évident »…

Tandis qu’un gendarme retenait cette sacoche, le passager la lui arracha des mains et fit dégénérer le contrôle tandis qu’il se rebellait.

Ainsi, les cinq gendarmes de la brigade de Gaillon durent répondre aux deux violents pour qui fut retenu l’ensemble de la détention, transport et acquisition de stupéfiants, du cannabis en l’occurrence, détecté par le chien spécialisé.

C’est un simple « post-it » qui avait attiré l’attention sur la somme, précise l’un des deux gendarmes parties civiles contre Birahima N. Les militaires obtiendront, chacun, 200 euros de dédommagement, au jugement.

Le procureur, Eric Neveu constate un « trafic évident » mais sans preuve de « cession » de cette drogue. Cette feuille de compte et la somme en espèces, les faits de rébellion caractérisés puis la volonté d’effacer les preuves du trafic, selon le réquisitoire, provoquent la peine de prison ferme pour les deux comparses.

… mais « pas prouvé »

Le bâtonnier, Thierry Brulard plaide pour le seul présent qu’il dit s’être énervé car il avait un rendez-vous chez le kiné…

« Le trafic n’est pas prouvé » dit le défenseur.

L’enquête a démontré un trafic portant sur 24 000 euros, mais rien n’a été attribué à Birahima N., précise l’avocat, estimant que tout est régulier chez son client, « même ses impôts ».

Ce dernier est finalement condamné à trois mois de prison ferme pour son comportement à l’encontre des gendarmes, mais relaxé pour le trafic. L’automobiliste prend lui cinq mois ferme pour l’ensemble des préventions.

Article original sur normandie-actu.fr: A Gaillon, soupçonnés de trafic de drogue, l’automobiliste et son passager se rebellent contre les gendarmes

..


info
Totale pages / langue:   39'150 / 2'442
Dans l'archive :   46'558
Pages des dernières 24 heures:   30
Pages de ce mois:   445
Affichage:   15'924'5153'628'161
Affichage dans l'archive:   15'356'598

©2018 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité