Hempyreum.org
Local Time
English (UK) Deutsch (DE) Français (FR) Español (ES) Italian (IT)
Cannabis et animaux ? Oui, mais avec précautions !
Auteur: Olivier  15/02/2018 - 09:30:00

Du cannabis médical pour les animaux, étrange ? En fait, c’est tout à fait logique. Les chiens, par exemple, sont les animaux qui ont le plus de récepteurs cannabinoïdes, ce qui représente des risques et des avantages. Voici l’état de nos recherches sur le monde du « pot pour les animaux domestiques ».

Mettons les choses au clair. Faire ingérer à votre animal des substances intoxicantes tel le cannabis (qui contient du THC), le filmer et partager la vidéo sur YouTube n’est pas une blague, c’est de la cruauté envers les animaux. Contrairement aux humains, les animaux peuvent mourir d’une surdose. Il existe une malheureuse corrélation entre le nombre d’incidents d’empoisonnements au cannabis et le statut légal de la substance.

Par exemple, le nombre d’incidents de ce type a augmenté au Colorado et en Oregon depuis la légalisation. Heidi Houchen, une vétérinaire de la banlieue de Portland, a déclaré au Denver Post qu’il fallait faire attention, particulièrement avec les chiens et les aliments au cannabis : « Dans le passé, il arrivait que des chiens mangent quelques buds oubliés, maintenant, ils peuvent tomber sur un sac complet d’oursons en gélatine ».

C’est encore plus dangereux quand la caféine et le chocolat s’ajoutent au mélange. Même si ça semble évident, il faut le dire et le redire : gardez le cannabis hors de la portée des animaux domestiques.

Le CBD pourrait aussi être bénéfique aux animaux

Comme les humains, les autres mammifères produisent aussi une série de composés chimiques appelés endocannabinoïdes. Puisque ces composés influencent certaines sensations telles la douleur, la faim et la gestion du stress, ils sont essentiels pour rester en santé.

Plus de recherche est nécessaire, mais ceux impliqués ont les mains liées

Les chiens possèdent beaucoup plus de récepteurs cannabinoïdes CB1 que tout autre animal. Les traitements à base de cannabinoïdes sont pour eux intéressants. Malheureusement, il existe très peu d’études en médecine vétérinaire dans ce domaine.

Ce que nous savons à ce stade semble déjà prometteur. Par exemple, en 1988 des scientifiques israéliens ont découvert que le CBD avait des propriétés antiépileptiques et anticonvulsives. En 2012, une étude italienne effectuée à l’université de Pisa a démontré que les cannabinoïdes protégeaient les chiens des allergies et des problèmes cutanés.

Récemment, aux Etats-Unis, la Drug Enforcement Agency (DEA) a mis les vétérinaires et les établissements en garde contre le traitement des animaux au cannabis. Même les extraits de CBD exempts de tout THC sont bannis à l’échelle nationale. L’université de la Pennsylvanie a interrompu ses essais cliniques craignant des poursuites judiciaires.

Michael DiGregorio, directeur de l’hôpital universitaire clinique, explique la complexité de la situation actuelle : « L’ambiguïté du processus nous a réellement menés à un arrêt complet. La recherche est nécessaire parce qu’il existe beaucoup de produits au CBD ». Il a également critiqué le fait que les données nécessaires à ce qu’une étude soit approuvée ne sont disponibles que lorsque l’étude est terminée.

Heureusement que les menaces de la DEA n’effraient pas tout le monde. L’université d’Etat du Colorado poursuit ses activités sans égard à ces menaces. Les chercheurs tentent actuellement de déterminer si, et comment, l’huile de CBD apporte un soulagement aux chiens souffrant d’arthrite et d’épilepsie.

Les propriétaires d’animaux n’attendent pas pour des preuves scientifiques

Dans la vraie vie, beaucoup de propriétaires d’animaux traitent leur compagnon avec de l’huile de cannabis médical. La gamme des applications possibles semble tout aussi large que pour les humains.

Problèmes digestifs et cutanés, épilepsie, arthrite, anxiété de séparation, phobies, perte d’appétit – le CBD pourrait être efficace contre de tels problèmes. En plus, il n’occasionne aucun effet secondaire. Christine du Nevada raconte l’histoire de son Rottweiler, Sampson, sur le site web dédié aux chiens Dogster.

Sampson est mort en novembre 2012 d’une forme rare de leucémie. En 2010, son chien était si malade qu’il perdait un kilo par jour en raison de vomissements et de diarrhée. Christine ne pouvait pas payer de chimiothérapie et se désolait de voir son fidèle compagnon à quatre pattes avoir déjà perdu un quart de son poids.

Inspirée par les histoires à succès sur le cannabis médicinal utilisé par des personnes atteintes du cancer, elle a fait ses propres petites recherches. Et c’est ainsi qu’après avoir donné à son chien des fleurs de cannabis finement moulues et mélangées à de l’huile de noix de coco, elle a vu Sampson se remettre à manger et à trotter comme un jeune chien. « Le cannabis a sauvé la vie de mon chien ».

‘VetGuru’ Doug Kramer (Source: Enlightened Veterinary Therapeutics)

Bien que l’histoire de Christine est à propos d’un chien, selon le vétérinaire américain Doug Kramer, le cannabis est aussi efficace chez les chats : « Nous l’utilisons presque aussi souvent si ce n’est pas plus pour les chats, pour stimuler l’appétit. Les chats sont exigeants en matière de nourriture, surtout quand ils sont malades », explique Kramer dans une interview avec Vice. « Tous les animaux qui possèdent des récepteurs cannabinoïdes réagissent comme nous. Des études montrent que les porcs, les poules, les singes et les rats disposent de ce type de récepteurs ».

Doug Kramer avait une clinique à Los Angeles. Il était reconnu pour promouvoir des traitements alternatifs généraux, à base de cannabis médical en particulier, ce qui lui a valu le titre de Vet Gourou. Sur le site web du même nom (VetGuru), Kramer explique ses méthodes de traitement alternatives pour les animaux domestiques.

C’est une de ses clientes qui a porté à son attention l’action bénéfique de la marijuana : « C’était une dame un peu excentrique, mais très intelligente. Son animal de compagnie ne réagissait pas bien à tous les médicaments antidouleur et aux stéroïdes que nous lui donnions, et elle souhaitait utiliser de la marijuana médicale. Les autres vétérinaires y étaient opposés, mais elle a remarqué que j’étais disposé à l’écouter ».

Avec ses méthodes, Kramer a enfreint la loi et risqué la prison. Nous admirons son courage, son ouverture et sa motivation à défendre une cause. C’est avec tristesse que nous avons appris son décès.

Cannabis médical pour les animaux

Même si le CBD et d’autres composés du cannabis ne sont pas des remèdes magiques, les nombreux témoignages positifs sont encourageants. Si vous souhaitez soigner votre animal de compagnie au cannabis, assurez-vous d’abord d’en parler à un vétérinaire qui est ouvert à la possibilité. Commencez le traitement graduellement, à petites doses, et observez comment votre animal réagit.

Essentiellement, vous n’avez qu’à incorporer l’huile de CBD dans la nourriture de votre animal, ou déposer des gouttes directement dans sa gueule. Il y a aussi des produits au CBD sur le marché américain spécialement conçus pour les animaux.

Par exemple, la teinture VETCBD est facile à doser et contient d’infimes quantités de THC et de terpènes provenant de la plante de cannabis, en plus du CBD. Dr Tim Shu, fondateur et PDG de VETCBD, explique que le cannabis fonctionne mieux lorsqu’il est pris en combinaison avec d’autres composés que pris en formule isolée. En fait, plusieurs preuves indiquent que l’effet entourage auquel il fait référence rend le cannabis médical plus efficace.

Sensi Seeds se réjouit du fait que le cannabis médical semble aussi être bénéfique pour les animaux, et nous suivrons les développements dans ce domaine. Il faut pousser la recherche, mais aussi diffuser l’information et éduquer les gens afin qu’il soit possible d’avoir des discussions basées sur des preuves et s’appuyant sur l’expérience. « Dans cinq à dix ans, nous discuterons du système endocannabinoïde avec notre médecin », affirme Dr Shu. Il reste à espérer que nos compagnons à quatre pattes auront accès à autant d’options thérapeutiques que nous.

The post Cannabis et animaux ? Oui, mais avec précautions ! appeared first on Sensi Seeds Blog.

Article original sur sensiseeds.com: Cannabis et animaux ? Oui, mais avec précautions !

..


14/09/2018 - 08:23:00
info
Totale pages / langue:   38'441 / 2'331
Dans l'archive :   46'558
Pages des dernières 24 heures:   55
Pages de ce mois:   629
Affichage:   14'826'0523'193'915
Affichage dans l'archive:   14'787'678

©2018 - Hempyreum.org - Agrégateur de nouvelles sur la Chanvre et le Cannabis [Bêta] | Tous les droits et la propriété du contenu appartiennent à leurs respectifs propriétaires

Publicité